Pas très adepte des polyptyques, voici pourtant un ensemble que je prépare pour une commande. D’où la mise au carré sans recadrage des images. Présenté en carré et non en ligne, contrainte d’affichage oblige. Il s’agit de Dobet Gnahoré (chanteuse et danseuse ivoirienne), Emil Spanyi (pianiste jazz hongrois), Olivier Giraudo (guitariste jazz) et François Chassagnite (trompettiste jazz).

Version 2, ré-agencée selon les indications d’Yvap.




Tristan D.

Photographe amateur, amateur de photographie. Surtout attiré par la prise de vue, le regard. Attrait particulier pour le N&B. A suivre ici : Station 32. Et aussi sur Facebook ou Twitter
29 Commentaires
  1. Pas mal. Ton N&B est impeccable, et sur la construction du polyptique, je me demande si le deuxième personnage n’est pas un peu isolé.

    Si on les considère
    12
    34
    pourquoi ne pas essayer
    43
    21

    J’ai l’impression que l’on recentre les quatre personnages et créant une diagonale forte entre le trompettiste et la chanteuse.

    ton avis ?

  2. Comme toi pas fan des polyptiques, mais ça fonctionne bien ici dans le cadre des contraintes.
    Pour le reste mêmes remarques que Tinange.

    Perso je verrais bien
    42
    31
    et en retournant (symétrie horizontale) le 2, que le regard soit dirigé vers l’intérieur pour corriger l’impression d’isolement dont parle Tinange.

  3. Exact. J’ai hésité sur l’option symétrie horizontale. Me suis contenté de proposer un ré agencement sans toucher vraiment aux images.

  4. Ce n’est pas gênant pour le pianiste, c’est un vrai profil et on ne voit pas le clavier.
    Ce le serait pour le guitariste en le rendant gaucher, faute esthétique pour moi mais je ne suis pas neutre sur le sujet ! 🙂

  5. il y a deux photos recentrées par des grandes marges noires.. les autres, non.
    Et je me demande si Tristan ne préfère pas garder la chanteuse en numéro un.;
    Si c’était le cas, je crois préférer
    1-4
    2-3
    pour éviter ces deux photos aux larges bandes l’une en dessous de l’autre
    bon, Tristan, t’aurais jamais dû demandé !! 😉

  6. @Tinange & Yvap : je vais tenter vos suggestions, sans rendre le guitariste gaucher. Pour le pianiste par contre (le seul qui ne restera pas dans la commande, refusé), je me ferai peut-être violence en l’inversant…

  7. @Flo : il est possible que la 1, la plus “pleine” (et qui il est vrai, me touche personnellement), fasse une meilleure terminaison. Et à part la 3, qui est en format 16/9 d’origine, toutes ont les mêmes proportions (2/3 ou 3/2). Là, à format identique (v/h) je les ai opposées en coin. Mais peut-être que 4-2-1-3… Vais tenter tout ça 😉

  8. toujours est-ils que tu es un des rares à faire des photos de musiciens très intéressantes.. et pourtant c’est très difficile 😉

  9. Merci Flo. Ça me touche. Mais que de déchets… 😉

  10. je n’en doute pas ! 😉

  11. Non seulement intéressantes, mais surtout très belles.. Les tirages sont très réussies, bravo !

  12. Je dois être bien fatigué aujourd’hui car je n’ai pas bien compris la problématique de base.

    “Une commande. D’où la mise au carré sans recadrage des images. Présenté en carré et non en ligne, contrainte d’affichage oblige”

    Vous allez faire une présentation horizontale de trois personnages 1-3-4 et l’on vos oblige à les présenter en carré ?
    En tous cas exercice difficile vu les cadrages serrés d’origine qui ne laissent pas de marges de manœuvres pour recadrer.

    bonne soirée 😉

  13. @Bernard Lev : il n’y a pas de polémique 🙂 On me les commande (individuellement) dans un format carré, ce que je fais sans les recadrer (je ne crois pas qu’elles supportent), et sans savoir comment elles seront agencées in fine. Mais pour vous les présenter, je dois choisir une disposition. Et sur LVEG, je suis obligé de les présenter en carré, car en ligne, vous ne verriez rien (contrainte de largeur).

  14. Tristan
    Vos photos sont très belles….

    J’ai douze amis ambidextres qui ont formé un groupe, je vous commanderai bien un hexaptyque histoire de corser les débats…;)
    en attendant:
    One two three four! musique… !

  15. …Monotype, Diptyque, Tryptique (ou éventuellement Retable si sur bois et derrière un autel) Ensuite, on ne s’emmerde plus, c’est polyptyque pour tous les autres ! Quelle bande de feignasses ces artistes…

  16. Il me faudra
    après la guerre,
    à tes pieds

    poser les armes
    pleurer dans tes bras
    ma femme

    ne rien oublier
    de l’essentiel
    au fond de tes yeux

    ne rien oublier
    ne pas laisser
    s’éteindre le feu il me faudra
    ne pas manquer,
    l’instant suivant,

    de te sussurer
    au creu de l’oreille
    tendrement

    juste quelques mots
    tellement communs
    mais qui nous aiment

    te chanter aussi
    quelques prénoms, ceux
    de nos enfants Il me faudra
    après la colère
    la rage la haine

    tourner la page
    dans une prière
    toi contre moi

    on ne se bat
    jamais pour soi
    ou l’on se perd

    si je me bat c’est
    seulement, tu sais,
    pour nous gagner…

  17. Désolé, c’était ma minute Jean-Marc Silvestre…

  18. Vous m’avez fait bosser !
    Bon, il y a 2 propositions entre lesquelles j’ai du mal à choisir : celle d’Yvap, avec le guitariste et le pianiste tournés vers l’intérieur, et celle de Tinange, mais en les tournant au contraire vers l’extérieur (=> symétrie horizontale du pianiste). Je vous mets la 1ère dans 1 minute…

  19. Tout simplement beau… EMOTIONS…

  20. @ tinange:
    tu as raison, “hexaptyque” était polyptyquement incorrect, et je n’avais pas le terme pour douze… 😉
    @ tristan: dans cette version, l’inversion trompettiste chanteuse ne me parait pas plus réussie: le chant monte, la son de la trompette part vers le bas, et dans cette option, la musique s’en trouve enfermée dans le carré, elle en sortait dans l’autre… le regard en dedans du pianiste est en revanche une meilleure solution du fait de son expression… il avait l’air de tourner le dos à ses partenaires…
    Fichus micros… hein?

  21. @ tristan

    Bon, merci, çà y est j’ai tout compris.
    C’est vrai que “(je ne crois pas qu’elles supportent),” je suis assez d’accord, c’est bien pour cela que je prenais des précautions d’approche dignes d’un sioux 😉

    Est-ce un séance photo spéciale pour toi ou un concert ?

  22. @solong : dans cette version, toutes les photos sont (plus ou moins) tournées vers l’intérieur (en considérant ce que tu dis). Une autre alternative est de faire l’inverse, de les tourner vers l’extérieur. Entre les 2, je n’arrive pas à choisir 🙂

    @Bernard Lev : Séance spéciale ? Tu plaisantes ! 😉 Photos de concerts prises avec la maigre liberté laissée encore quelquefois aux photographes amateurs… 🙁

  23. je crois que ta chanteuse doit rester en 1: les instruments sont là pour l’accompagner, non ?
    Personnellement je n’aime pas cette solution.. 😉

  24. @ Tristan

    C’est devenu rare les possibilités de faire des photos de concert et encore quand ils te laissent rentrer avec ton matériel !
    Marciac pratiquement impossible, sauf au dernier morceau, quand tout est convenu.
    Les répétitions, j’ai été viré, il faut dire que j’étais monté sur scène et que je gênais monsieur G. Le Q.

    Un autre soir je me suis fait “dépouiller” de tout mon matos à l’entrée de la grande Halle de La villette ! Furieux. Et pendant le concert, tu avais des ouistitis qui déclenchaient des flashs avec leur téléphone portable !

    Alors qu’à une certaine époque j’étais très souvent dans les concerts de jazz, à quelques mètres de Petrucciani, Carla Bley (par exemple) et que je m’en donnais à cœur joie, en silence et en respectant la place et la vue des uns et des autres.

    aller, bonne musique

  25. @Flo : je crois que je vais mettre celle dont je parle à solong 🙂

    @Bernard Lev : Il faut aller dans les “petits” concerts (et musicalement, ce n’est pas moins intéressant). Aujourd’hui, dès que le musicien est connu, il monnaie son image. Je trouve ça détestable, mais qu’y pouvons-nous ?

  26. mais justement flo, en 1 on passe très vite, en 4 on s’arrêtte dessus.

  27. pas d’accord.. la seule femme du groupe 😉

  28. ???

  29. D’accord avec flo: en 1 la musique lui prend aux tripes, le chant y prend sa source, et sort du cadre… rien ne le confine, pas même ce cadrage serré lui coupant les cheveux, qu’on ressent plus oppressant en 4. En 1 on passe, mais on y revient… 🙂

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.