Bordeaux. Juin 2008.  Cet après-midi là, les passagers du Crystal Symphony profitaient d’une escale pour découvrir la capitale girondine.




6 Commentaires
  1. L’idée est bonne mais il y a un problème de composition : je n’avais pas vu le peintre.
    Peut-être faut-il rester classique en appliquant la règle des tiers 🙂

  2. J’aime bien ce cadrage qui insiste sur la masse du navire. Et si le peintre n’est pas très visible, c’est surtout que sa silhouette se perd un peu dans l’arrière plan végétal trop net. Personnellement j’aurais sauté à l’eau ou en l’air pour une (contre) plongée permettant de la dégager sur le ciel ou l’eau…

  3. Non, tu ne l’aurais pas fait 😉 Ou alors c’est que tu ne connais pas la Garonne, couleur café au lait, pleine de remous, de courants et de tronc d’arbres flottants 🙂

  4. A tous, merci pour vos commentaires.
    Je vous accorde que l’ouvrier méritait d’être dégagé de l’arrière-plan végétal. Mais c’était effectivement sans compter sur la Garonne peu engageante (!) et les barrières métalliques disposées tout autour du navire…
    En revanche, j’assume et je revendique totalement ce cadrage qui fait la part belle à la coque du bateau. La démesure du paquebot renvoie nécessairement à la condition de cet employé. Il se doit de lustrer cette coque pendant que les passagers vont dépenser leurs dollars dans quelques chics boutiques bordelaises. Par ailleurs, ce qui a également motivé ce cadrage, ce sont les aspérités, palpables, du métal, et les jeux de lumières qui résultent de la partie courbe…
    Merci encore pour vos remarques.

  5. Pour accentuer la démesure du paquebot, j’aurais cadré en portrait, avec une focale courte (28mm par exemple), de plus loin et en contre plongé (si possible) ce qui aurait amené l’ouvrier sur le ciel et l’aurait dégagé.
    A la manière de Willy Ronis sur “la ciotat 1947”
    T’aurais eût tout les éléments sur la photo qui t’ont amené à la prendre.
    Mais c’est plus facile de le dire après coup… 😉

  6. Beau cadrage et traitement sur les éléments principaux

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.