Dans une réserve. Leica M6 35 mm. Tri X




glavalette

Passionné de photographie argentique et de noir et blanc. Je fais développements et tirages et les négatifs sont scannés.
9 Commentaires
  1. un peu statique ( on le serait à moin )etant de bois !
    mais cela me rappel une photo faite par une personne que je connais et qui a travaillé sur un objet statique (une statue prise au pére Lachaise)
    l’auteur de cette photo l’a travaillé en vitesse lente avec flash sur le 2ém rideau et en faisant un balayage de haut en bas ce qui a donné un filé sur l’arriére plan et donné “une certaine vie” à cette statue ! ( le théme imposé à ce concours Kodak amateur etait ” l’ame ”
    1er prix pour cet auteur ( un voyage dans les Fiords )
    idée ?

  2. Je suis d’accord. C’est statique. Mais comment faire? Un entrepôt éclairé par des néons blafards et pour seul matériel le M6 avec un summicron.
    Je suis ouvert à 2,8 et au 30/s’. Cette image reste pour moi un souvenir et j’aime bien l’éclairage.

  3. oui je comprend bien,le cas que j’evoque ci dessus n’utilise pas le méme materiel…
    etant moi equipé du méme materiel je n’aurais pas fais mieux !

  4. Et moi encore certainement moins bien que vous deux. j’aime beaucoup cette photo. Un jour j’aurais un leica, et il ne sera pas numérique…!!

  5. Eh Serge ne te dévalorises pas. J’ai regardé ton site et j’aime beaucoup tes images. Par contre je ne connais pas ton matériel. C’est la moment d’acheter du Leica M6 en occasion. Je viens d’en racheter un nickel pour 1000 euros.

  6. @glavalette : Merci tu es sympa. Mon matos à ce jour : Nikon F6 + diverses focales Nikkor et mon favori Zeiss distagon 35f:2. Me reste mon F90 sur lequel ma fille s’est jetée dés l’acquisition du F6, et Un D70S pour le numérique. Je rève d’un télémètrique, Leica of curse ( mais pourquoi pas Zeiss Ikon) et argentique bien sur. Mais là mon banquier va vraiment se facher si je me lâche…

  7. Superbe! Pas besoin de plus pour entendre la musique du manège et les bruits de la rue…

  8. Les photos de Gérard Lavalette racontent quelque chose.
    Elles n’on peut-être pas le lissage, la profondeur des noirs, le velouté des gris et encore que…
    Elles ont quelque chose de rugueux mais de vivant.
    En les regardant, j’avais la sensation de les vivre sur l’instant.
    ça peut paraître idiot mais j’assume.
    En tout les cas, elles me plaisent bien.
    Il y a de l’insolite et de l’humour.
    Le tout réflète une cratine poésie, un charme d’antan.

  9. Je voulais dire une… certaine poésie.

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.