Estienne

Apprenti en argentique avec ses labos rouges aux odeurs lourdes de leurs soupes chimiques avant d'évoluer vers le numérique et ses MégaOctets électroniques impalpables et inodores, depuis 50 ans mais toujours Photographe Amateur
15 Commentaires
  1. C’est un mystère graphique…
    Quel est le sujet, y a-t-il une retouche logicielle?
    Franville

  2. Etrange animal, belle production.

  3. Un oiseau couplé avec un violon ?

  4. Superbe ! du land’art de Dame nature.
    ces graphismes que fait l’eau en gelant m’ont toujours fascinés .
    Le cadrage et le traitement en font une très belle abstraction.

  5. Henri a répondu à vos questions ! Un traitement jouant sur le contraste qui efface beaucoup d’éléments sans intérêt, un vignettage un peu fort pour isoler le sujet dans le cadre, un carré qui supprime aussi des zones moins nettes et trop éloignées de cet ensemble cohérent … la routine prévisible dès la prise de vue.

  6. Tu nous la joues vieux brigand, Estienne, abîmé par la routine, mais tu as conservé une âme d’enfant, mue par l’envie de jouer, et, en jouant, de créer…
    Le résultat est à la hauteur : ce violon mollusque est formidable. Bravo !

  7. Un “violon-mollusque” ? Je n’y avais pas pensé … ça bave un peu mais les archets sont de simples roseaux et c’est probablement là l’origine des dissonances.
    Quand je parle de routine, je veux surtout dire par là qu’au moment de la prise de vue, j’ai déjà une idée assez précise de l’usage du fichier en matière de recadrage et de traitement. L’intérêt de maîtriser un peu le post-traitement étant d’anticiper à la prise de vue le résultat que l’on a en tête : en tout cas, c’est comme cela que je fonctionne mais cela ne marche pas à tous les coups !

  8. Perso, je n’ai pas cette capacité et je le regrette.
    MRVR de

  9. Idem, cette capacité d’anticipation dans l’invention donne envie.

  10. Mais si l’idée est là, il y a encore une marge entre l’envie et la réalisation : ça ne marche pas tout le temps ! Certaines idées sont tombées à l’eau en glissant sur un bout de glace oublié par le fleuve …

  11. C’est ce qu’on appelle la Bérézina !

  12. J’y vois un violon qui se déforme pour se fondre dans le rythme de la musique.
    Un très beau délire !

  13. Plutôt une raie manta qu’un mollusque.
    MRVR

  14. La raie manta jouant du violon, on est en plein surréalisme…

  15. La raie Manta ! Dans mes rêves de plongeur, elle occupe la première place … et tant pis si elle a oublié son violon ce jour-là !

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *