franville

amateur moyen et grand format argentique, exclusivement noir et blanc... https://www.flickr.com/photos/145404030@N07/? https://www.flickr.com/photos/131871670@N03/
11 Commentaires
  1. Lors d’un meeting aérien…
    Frvl

  2. J’ai du mal à comprendre qu’à certains, la guerre leur manque … Commémorer oui, mais jouer aux soldats … je comprends pas ! Quant à la photo, le format correspond à l’érection, pas de problème !

  3. Franville, sortant d’avoir été malade et de m’être tapé sur Arte les sept épisodes sur la guerre de Sécession (The Civil War), je me dis que tu n’es pas né à la bonne époque et que je t’aurais bien vu photographe de guerre à Gettysburg 1863 ou à Cold Harbor 1864. Tu aurais pu être notre Mathew Brady.
    Là, il y a davantage un côté opérette, mais, bon, après tout, je préfère, à titre personnel, une guerre d’opérette aux carnages des théâtres de guerre habituels.

  4. Ça me fait penser au film de Tavernier, Dans la brume électrique, où apparaissaient des fantômes de soldats de la guerre de sécession.
    MRVR

  5. Oui, très beau film.

  6. Je ne suis pas accro à ce type de manifestation, mais à être sur place; pourquoi pas. Ce cliché a été pris à la même occasion que « Femmes de guerre ». J’en ai fait d’autres moins martiales. Mais si ce sujet dérange; ce que je peux comprendre tout à fait, je m’abstiendrais à l’avenir. Si c’est vraiment le cas, n’hésitez pas à vous signaler…
    Pour la petite histoire, étaient présentes de nombreuses armées qui se sont combattues durant la seconde guerre mondiale. Il y a certains personnages que je me suis refusé de photographier; mes grand pères ne me l’aurais pas pardonné.
    Cette manifestation bon enfant se voulait être une simple évocation…
    @ MTFL : A choisir, je préfèrerais Edward Curtis immortalisant les Indiens d’Amérique sur ses Orotones; quelques années avant Albert Kahn et ses envoyés spéciaux à travers le monde.
    Frvl

  7. Une réaction épidermique sans plus de conséquence. Tous les sujets sont bons ! Pierre Desproges disait : “on peut rire de tout mais pas avec tout le monde”. Tribunal des flagrants délires où se présentait comme accusé Jean-Marie Lepen … un grand moment de radiophonie !

  8. Pas de sujets tabous, tout est bon pour cadrer.
    nitrees

  9. Le souvenir de Luis Rego qui refuse de s’adresser à quelqu’un qui lui parle depuis une poubelle…Un tour de force qui a dû faire grincer des dents à l’époque.
    Franville

  10. Tout sujet est bon, même s’il est vraisemblable que nous faisons tous preuve d’auto-censure. J’ai par exemple des sujets sur la chatte de la nonette ou sur le pipeau du prêtre que je me refuse à passer ici. Ton sujet, Franvile, fait réagir et c’est plutôt sympa. C’est un peu l’objet d’LVEG : prolonger la vie d’une prise de vue.

  11. La prolonger par le dialogue, la discussion, quitte à ce qu’on s’éloigne parfois de la photo de base. Au détriment d’elle parfois, ou contre. Photo-prétexte. Mais dans ce cas la photo devient un sujet de société.
    C’est un peu le cas ici. Qu’est-ce qui sous-tend la diffusion d’une telle vue ? Quelle est la motivation du preneur de vue ? Mais tu t’en es expliqué, Franville.
    Et qu’est-ce qui motive d’éventuelles réactions épidermiques ? Aucun sujet n’est dérangeant, et au contraire peut-être même faut-il rechercher les sujets dérangeants…
    Même si l’audience d’LVEG en réduit la portée sociétale.
    Qu’est-ce qu’on s’amuse !

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *