Matoufilou

La « déchirure » propre à la photo, c'est qu'elle ne fait exister son objet qu'en le faisant disparaître.
8 Commentaires
  1. L’image de héliotropisme a toujours quelque chose d’inquiétant. D’autant plus ici qu’elle est renforcée par un vignettage très prononcé.

  2. Vignetage très prononcé pour faire écho à la vue précédente et suggérer là encore une rotondité en surchauffe. J’aime bien cette idée que le circulaire est mortifère.

  3. C’est vr

  4. C’est vrai que ” Circulez, y a rien à voir ! “

  5. Je deviens bègue au clavier. Désolé.
    MRVR

  6. Le vignettage, c’est comme la langue, la meilleure et la pire des choses. Je crois que c’est Esope qui a formulé cette sentence … Sa discrétion est souvent gage de réussite et là, j’ai du mal … Mais tu as l’expression juste pour parler du “cercle vicieux” !

  7. Le pire, c’est que je suis comme vous deux, je préfère l’image initiale sans vignetage, mais à partir du moment où je filais une métaphore, avec l’idée d’une rotondité en surchauffe, il me fallait le faire pour les deux images (pluie / soleil). Ça marche avec la première, moins avec la seconde, je le reconnais.

  8. C’est bien d’avoir tenté, c’est aussi la raison d’être de ce blog.
    MRVR

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *