Au croisement de la statuaire et de la rue… à l’époque où la rue dialoguait jusque dans ses hauteurs.




Matoufilou

La « déchirure » propre à la photo, c'est qu'elle ne fait exister son objet qu'en le faisant disparaître.
6 Commentaires
  1. Et c’est quoi le fardeau bicéphale ? Mais la crainte avec l’espoir, bien sûr !

  2. Un diptyque pas facile mais plutôt réussi …

  3. Un dialogue de pierre. La bande sculptée aurait précédé la bande dessinée ?
    MRVR

  4. @ RV : Quand on voit certains calvaires bretons, Tronoën par exemple, on peut le penser.

  5. Les tonalités de gris équilibrées accompagnent bien la texture.

  6. Merci pour vos coms sur ces anges bien abimés par le passage du temps.

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *