Graff rue de Saint-Malo, à Rennes, dans ces arrière-cours où se replient les jeunes BB après avoir mené une charge contre la brigade 8.




Matoufilou

La « déchirure » propre à la photo, c'est qu'elle ne fait exister son objet qu'en le faisant disparaître.
8 Commentaires
  1. Rien vu, rien entendu, rien dit … un graffiti plus intéressant que d’autres

  2. Oui c’est le fameux triptyque confucéen des trois singes revisité je trouve ici avec talent (par le graffeur).

  3. Un peu la synthèse de Confucius et de Rascar Capac ?
    MRVR

  4. je l’avais oublié celui-ci. Merci Wiki.
    A mon sens ce graffeur est plus trash qu’RG, mon cher RV.

  5. Je dirais plutôt la synthèse de la route 66 et du sonnet 66…

  6. Noir c’est noir, il n’y a plus d’espoir.
    L’homme serait il un singe;un primate comme les autres ?
    Un Sapiens, sujet d’étude philosophique confié à un esprit politique éclairé ?
    Bravo à l’artiste pour le transfert improbable ainsi qu’au photographe pour son regard
    Franville

  7. Très fort!!

  8. “Tired with all these, from these would I be gone.” (Shakespeare).

    Merci à vous.

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *