Estienne

Apprenti en argentique avec ses labos rouges aux odeurs lourdes de leurs soupes chimiques avant d'évoluer vers le numérique et ses MégaOctets électroniques impalpables et inodores, depuis 50 ans mais toujours Photographe Amateur
2 Commentaires
  1. La Nautilus sans un client paraît plus ivre que jamais.

  2. Avec ce beau reflet, le vide de la rue envahit le vide du restaurant, quelle déprime !
    Bon, il y a un problème de déséquilibre entre l’offre et la demande, peut être le moment de négocier ?

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.