Cote d’Opale – Septembre, morte saison




Estienne

Apprenti en argentique avec ses labos rouges aux odeurs lourdes de leurs soupes chimiques avant d'évoluer vers le numérique et ses MégaOctets électroniques impalpables et inodores, depuis 50 ans mais toujours Photographe Amateur
5 Commentaires
  1. Morte saison ou saisons mortes ?

  2. Cadrage, traitement et sujet comme j’aime. Que peuvent-ils bien se dire ?

  3. “Pas si froide que ça …” ou “mais où sont donc passés les touristes ?” ou “Où mange-t-on ce soir ?” ou “un petit chocolat chaud maintenant pour se réchauffer ?” ou juste le silence et la chuintement des vagues qui, inlassablement, remontent à l’assaut …

  4. Je crois bien avoir entendu la même chose.

  5. Chouette moment bien mis en scène.

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.