Estienne

Apprenti en argentique avec ses labos rouges aux odeurs lourdes de leurs soupes chimiques avant d'évoluer vers le numérique et ses MégaOctets électroniques impalpables et inodores, depuis 50 ans mais toujours Photographe Amateur
4 Commentaires
  1. Là, j’ai un peu de mal.
    D’abord je ne saisis pas bien ce qui fait la matière de ce diamant.
    Ensuite, la composition en 2 parties égales me gène. J’aurais préféré que le fond formé par les vagues occupe la plus grande place.
    D’autres verront probablement les choses différemment.
    MRVR

  2. Je te rejoins Hervé. Ce diamant aurait gagné à être extrait de sa gangue. peut-être dans un original panoramique ?

  3. Ce diamant se cacherait dans une poche à cette saison alors qu’un peu plus tôt au printemps, on pourrait se cacher derrière lui. De la glace, un iceberg ici tout petit et qui provient d’un glacier tout proche qui l’a vêlé dans un lac (Jökullsarlon) avant de dériver jusqu’à l’océan et de revenir sur la plage. Dans ce format , difficile de se rendre compte qu’il est terriblement net au milieu de l’écume de la vague et sur le sable noir de la plage , eux flous autant par la profondeur de champ qu’à cause du mouvement de l’eau. Une autre photo existe prise avant sur le même diamant mais avec l’eau plus lointaine ce qui le fait mieux ressortir mais en grand format, celle-ci est plus belle à mon sens. La plage s’appelle “Diamonts Beach”, tout un programme !

  4. C’est vrai que la présence de ce gros glaçon dans ce décor est un peu magique.
    MRVR

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.