.Gilbert

Un photographe à Marseille ...
2 Commentaires
  1. Klein le retour, mais en N&B.
    Je suis par contre toujours frappé par ton inclinaison à épurer les corps ou à les salir. Comme si la femme était toujours soit une icône soit une créature démoniaque.
    Mais entre le paradis et l’enfer, il y a bien des femmes, non, et la majorité je pense ?!
    Tu t’inscris par ailleurs dans une vieille tradition…
    Bon ici la femme est salie mais l’image est belle, avec un joli grain et un cadrage pertinent. Ce n’est pas ainsi que j’aime la femme mais j’aime l’image.

  2. Je vois, ici, le changement de support d’un peintre après un dur labeur créatif.
    Loin de jouer l’iconoclaste tendence ; il est dans le vrai.
    Il met sa peau sur la table, pas fioritures.

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.