A moins de 5 kilomètres du lieu de cette prise de vue, Jean Cocteau tourna en 1945 son film “La belle et la bête”.




M.RVR

Jeune photographe vieillissant
6 Commentaires
  1. Manque peut-être de fluidité, surtout au milieu, mais le portrait de la bête est impressionnant avec un très beau contraste.

  2. Effectivement, je cherchais plutôt une certaine brutalité dans la juxtaposition des sujets. Peut être pas une bonne idée ?

  3. Tant qu’on n’essaye pas, on ne sait pas si c’est une bonne idée ou pas. 🙂
    La brutalité peut très bien être un bon argument, mais le lien entre les éléments n’est pas évident (ce sont le titre et la “didascalie” qui nous donnent le sens).

  4. Le noir de la belle est un peu plus clair que celui de la bête et du coup, la bête en parait plus méchante … enfin, un petit raccord serait le bien venu !

  5. Je pensais avoir réussi à effacer cette différence, mais il faut croire que la définition de mon écran est insuffisante.

  6. Je préfère la suivante, avec le vélo.

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.