Pierre Grave

Passionné de photo depuis de (trop) nombreuses années J’ai toujours eu une préférence pour l’ improprement appelé « noir et blanc ». J’ai abandonné l’argentique depuis quelques temps mais recherche aujourd’hui dans mes tirages digitaux l’infinie variété des gris et la superbe du grain qu’on obtenait autrefois dans l’intimité d’une « salle de bain labo ».
9 Commentaires
  1. Un très beau ciel, un beau paysage mais si ce ciel est si beau, pourquoi ne pas lui donner toute l’importance qu’il mérite en abaissant un peu l’horizon au risque de perdre seulement quelques herbes blondes ?

  2. Au dessus de la forêt, les nuages semblent fuir vers la frontière rappelant les événements qui ont marqué le lieu entre 1940 et 1944.

  3. Oui, une belle perspective fuyante.

  4. Je me disais bien qu’il y avait du Jura dans l’air… Et la Suisse pas loin… On dit dans ce coin là quand les nuages en viennent “Rien de bien n’est jamais venu de la Suisse!”
    Une belle perspective . Tourbière?

  5. Comme Étienne !

  6. D’accord avec la proposition d’Estienne

  7. Couper l’herbe supprimerait le parcours mental que l’on fait devant cette vaste plaine… Ca serait … encore un ciel d’orage ! Là, on identifie le paysage. On y est…

  8. C’est pas faux ! Amoindrir le premier plan est une solution de facilité qui dénature la photo. Mais comme le titre s’attache au ciel, ça ne semble pas trahir les souhaits du photographe.
    Ce qui m’a gêne dans cette photo c’est le manque d’homogénéité entre le champ et le ciel. Donc, si l’on veut garder l’ensemble, peut être faudrait-il “muscler” le premier plan ?

  9. assez d’accord avec Blagapart, mais très beau paysage!

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.