cf. mon commentaire de la photo de Brigitte “un arbre”




Pierre Grave

Passionné de photo depuis de très nombreuses années J’ai une prédilection pour la pureté dépouillée du noir et blanc. Il m’arrive encore d’exposer et de scanner une pellicule argentique avec beaucoup de plaisir mais je pratique désormais essentiellement le numérique avec des appareils hybrides. Mes suets de prédilection sont les paysages de mon jura d’adoption mais j’aime aussi, en ville, pratiquer la photo de rue. Les salles et terrasses, les portes et fenêtres ou les concerts de jazz font aussi partie de mes sujets favoris. Pour moi la photo est un moyen de mémoriser l’instant, d’écrire par l’image, pour tout dire, de manière immodeste et utopique, de laisser derrière moi une petite trace de ma personne.
4 Commentaires
  1. Ici, le cadrage resserré est tout à fait efficace.

  2. Avec en effet un air inquiétant!

  3. Ce moussu qui cherche à nous enlacer voire nous étouffé est inquiétant, maléfique … mais il y a ce ciel blanc qui me chagrine

  4. Pourquoi la sorcière et pas le sorcier?… Il y a quelque chose d’offensif dans ces branchages moussus, qui ont l’air d’assaillants, de gourdins… Et qui étrangement ont l’air détachés du tronc…
    Pour vous rassurer Pierre Grave, l’idée de compétition n’est pas mon fort… Mais le rebond sur les propositions des uns et des autres me paraît un excellent moteur…

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *