L’Herbaudière




XCR

Passionné par la photo en Noir & Blanc avec comme thèmes les photos de rue, les musées, la nature et les cimetières
11 Commentaires
  1. Le Dieu noir et le Diable blond. Réminiscence cinémaphotographique.

  2. Beaucoup de sujets à exploiter dans les cimetières…

  3. c’est un sujet d’avenir !

  4. Il fut un temps où il était interdit de photographier dans les cimetières et c’était à ma connaissance le seul endroit en France (en dehors des sites militaires bien sûr). Depuis, ce sont les industries sensibles qui ont hérité de cette interdiction (centrales nucléaires, sites Seveso …).
    Etrange parallèle entre les deux crucifix !
    Et bienvenue chez “nous” !

  5. Assez bizarrement, cette photo m’a fait penser à la photo d’Hiroshima où l’on voit une silhouette noire sur un mur. Ici, le crucifix blanc laisse la place à son double noir, mais tous deux sont assez sérieusement enlisés.
    C’est une photo dont je me souviendrai.

  6. Je vois aussi des formes en creux… comme des empreintes.

  7. Christ du premier soleil levé sur le monde créé ; Christ à venir du dernier soleil couchant, grains de sable soufflés tout autour : nous les vivants ?

    Entre Hiroshima justement évoquée par Blagapart et l’enclos des morts, le cimetière, passe toujours la grande angoisse de notre condition humaine.

    Comme on dit : “c’est du lourd !”

  8. Douleur du confinement, alors débutant. Belle métaphore que ce double Christ (et œuvre d’un Cristau, c’est emballant !) Je n’étais pas encore remonté jusque là dans mon voyage à remonter le temps, mais ça valait le coup d’œil. Me fait songer à Michel Tournier, la thématique symbole/diabole, qu’on retrouve dans toute son œuvre. Le retournement du mythe. Son dépliage.
    Il y en a d’autres ?

  9. Merci pour ces deux nouveaux commentaires. Vous pouvez voir mes autres photos de cimetières sur les planches 4 à 8 de mon nouveau site https://xaviercristau.com/

  10. Je suis allé voir, il y a de très belles choses. Particulièrement ce qui a trait aux cimetières. Les statues en particulier sont magnifiques. La femme en cadrage vertical par exemple. Je ne dirais pas “à creuser” (ça ne s’impose pas dans un cimetière), mais la matière est là.

  11. Je finis mon tour du soir par où j’avais fini la dernière fois, mais dans l’autre sens, en remontant le temps, alors que cette fois je l’ai descendu. Ravi d’avoir contemplé toute la production LVEG sur ces trente mois où j’étais absent.
    Quel site formidable quand même ! Merci Philippe !

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *