Packard 1946 utilisée jusqu’en 1976 pour l’inspection des voies de chemin de fer canadiennes.



Jean Fraipont

« Il s'agit de trouver quelque chose d'intéressant dans un endroit ordinaire... Cela n'a pas grand-chose à voir avec les choses que vous voyez, mais cela a tout à voir avec la façon dont vous les voyez. » Elliott ERWITT
9 Commentaires
  1. Cadrage efficace!Vroum vroum!…

  2. La perspective de la voiture donne à penser que ce véhicule est puissant, presque blindé et qui impressionne vu de l’extérieur!
    Rien à voir avec la technologie très pointue embarquée aujourd’hui dans les trains qui inspectent les voies, qui eux impressionnent plutôt vu de l’intérieur.

  3. Une puissance et une esthétique rétro qui impressionne mais je ne suis pas vraiment convaincu par le choix de cadrage.

  4. Bonjour,

    Et d’imaginer que JPR en est le conducteur attitré : “Notre route est droite, mais la pente est forte.”

  5. @JLB : j’essayerai de ne pas trop vous bousculer.
    @ JMLG : JPR = Jean-Pierre Raffarin ?

  6. Bonjour,

    Voui, voui, voui… Une “raffarinade”…

  7. J’aime beaucoup ce cadrage où la diagonale fait ressortir la puissance de ce char! Ce n’est pas à utiliser tous les jours mais je pense que c’est ici une bonne option.

  8. Merci pour vos retours!

  9. C’est pas le tout, mais comment faire pour dépasser ? MHR

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.