Estienne

Apprenti en argentique avec ses labos rouges aux odeurs lourdes de leurs soupes chimiques avant d'évoluer vers le numérique et ses MégaOctets électroniques impalpables et inodores, depuis 50 ans mais toujours Photographe Amateur
9 Commentaires
  1. Superbe image !

  2. L’encre semble imprégner le paysage

  3. Ar Yeun, comme on dit du côté de Brasparts.
    Au plus près de ce que la nature a de plus intime, avec la grotte. Je songe à toutes ces légendes qui associent les tourbières à l’entrée des Enfers. Le reflet des arbres dans l’eau accentue cette dimension d’entre-deux. Une jolie porte pour le monde souterrain.

  4. Belle et mystérieuse noirceur, renforcée par le contraste de ce point de lumière. Après “l’arbre qui rêve” de Matoufilou, je dirais une “eau qui rêve”, mais dans un registre plus sombre…

  5. Ce petit trou d’eau était plus charmant qu’on ne le voit ici, mais plus on s’approchait, plus l’ambiance devenait sombre et plein de petits détails réveillaient des pensées inquiétantes … Cela a été le fil conducteur de mon traitement.
    @ Mr HR : j’ai remis l’encre que j’ai trouvé sur place !
    @ Matoufilou : je n’ai pas vu l’Ankou des forêts magiques de Bretagne …
    @ JLB : une eau qui rêve mais le frisson du cauchemar quand l’humidité s’insinue sous le manteau …
    @ tous : merci de votre chaleur humaine en ce lieu et de vos commentaires !

  6. Je lis actuellement un polar bien noir “Rivière tremblante” de Andrée A Michaud qui se déroule au Québec et ta photo pourrait très bien l’illustrer.

  7. Un polar que je ne connais pas mais je note ! Merci !

  8. Superbe image ! On ressent une grande impression de calme en la regardant.

  9. Découverte tardive. Superbe! Le Canada te réussit! Avec de beaux commentaires sur ce calme inquiétant des tourbières.

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.