… de Jonzac!




11 Commentaires
  1. Rencontre surprenante, au clair de lune, entre ces formes douces et étranges avec des formes plus familières mais presque agressives.

  2. Je ne sais pas où est Jonzac (ça sonne bien bordelais …) mais le contraste entre ces vagues lisses et la rudesse du dessin des arbres nus est splendide, surtout avec la qualité de ce tirage.

  3. Le contraste est saisissant entre ces deux matières si différentes. Et, si on ajoute le ciel de plomb, qui introduit un 3e personnage, le dialogue entre ces trois-là fonctionne.

  4. Mr HR: En fait tôt le matin sous un ciel d’hiver d’un bleu soutenu, et j’ai dû pousser un peu le curseur du bleu pour le rendre encore plus présent.
    Estienne: Jonzac c’est en Charente Maritime, Les Antilles, le (vrai) nom d’un complexe de loisirs aquatiques qui s’y trouve, recouvert d’une spectaculaire structure d’un matériau souple tendu sur armature.
    Matoufilou: pour accentuer le dialogue, j’ai aussi accentué au tirage les creux d’ombres d’où semblent émerger les 3 arbres (je ne pouvais pas cadrer plus bas à cause des voitures – on est sur un parking!)

  5. Composition un brin surréaliste avec de très belles formes.

  6. Jonzac pour moi c’est une gamme de produits qui n’agressent pas la peau et se vendent pas cher dans les magasins paramédicaux… Apparemment la source d’eau fait des miracles…

    Spectaculaires ces ondulations sous les arbres . On aimerait en voir davantage dans une autre photo… La structure…

  7. Brigitte: en effet c’est aussi une station thermale. On peut trouver des images en cherchant “architecture Les Antilles Jonzac” (je n’ai fait des photos que de l’arrière du complexe, similaires à celle-ci!).

  8. Bonjour,

    Quand verticales et diagonales se disputent la géométrie du lieu…

    Une armature qui me fait penser à ces tentes qui se déplient en deux ou trois secondes et se replient en deux heures…

  9. jmlg: 🙂 Voilà un bon slogan à proposer à l’enseigne coupable!

  10. Qu’est-ce que j’aime cette photo : les lignes harmonieusement courbes, les ombres douces et ces silhouettes d’arbres effeuillés.

  11. Merci Isabelle, heureux qu’elle te plaise!

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.