Estienne

Apprenti en argentique avec ses labos rouges aux odeurs lourdes de leurs soupes chimiques avant d'évoluer vers le numérique et ses MégaOctets électroniques impalpables et inodores, depuis 50 ans mais toujours Photographe Amateur
12 Commentaires
  1. Une photo qui semble avoir nécessité des années de préparation. Ça valait le coup d’attendre. Ce quadrillage mural est très photogénique.

  2. Belle abstraction avec des beaux tons de gris. Par contre, celui qui enlevé les vis a besoin de faire des progrès !!

  3. Réalisation minimaliste et toute en douceur…qui contraste les éclats contrastés de plâtre laissés par la dépose…c’est encore une fois de plus bien vu!

  4. @andreroques : de gris ? 😉

    Bien fait, nuancé. Un peu trop lumineux pour moi.

  5. Comme une autoroute vue de dessus aucun péage à l’horizon, une sacrée belle texture…

  6. L’art minimal reste de l’art !
    Beaux gris soyeux.

  7. @ tous : Je “déménage” encore un peu mais cela va bientôt me passer … Merci du coup de main pour achever la besogne et de vos avis !

  8. @Estienne : déménage ! Un peu de folie fait du bien… (euh, pas sûr que ce soit ce que tu voulais dire).

  9. Une façon élégante et pudique de constater l’effacement, la trace, les trous dans le mur, comme une blessure.

  10. @ Tristan : si, si, c’est bien pour cela que c’était entre guillemets !!! Un brin de folie nous évite de nous prendre trop au sérieux !!! 🙂
    @ Brigitte : non, pas une blessure, juste une marque du passé ! J’ai choisi de changer, il faut ensuite le faire sans autre état d’âme !
    Merci à tous les deux !

  11. Je n’aurais pas eu l’idée de photographier ces détails et pourtant, c’est photogénique.

  12. Persistance de la mémoire… d’étagères! Beaucoup de douceur mais un peu de violence tout de même! Les murs ont toujours beaucoup de choses à dire.

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.