4 Commentaires
  1. On comprend mieux où naissent les montgolfières.

  2. Un peu trop grise … il faudrait un peu joué sur les curseurs des couleurs pour essayer de mieux détacher l’aéronef du fond de ciel car les ballons sont rarement bleus ! J’aime beaucoup la composition par contre !

  3. On sait que Brigitte n’aime pas beaucoup les curseurs, 😉 mais on lui laissera une composition impeccable où la montgolfière est parfaitement captive du poteau, autant qu’il l’est des câbles.

  4. Merci à vous trois.
    @Jean, personne ici n’est fainéant … sauf moi!

    J’use des curseurs mais très rapidement – pas là , parce que je pensais que ça pouvait être pire. La photo a été prise avec mon telephone. Pas le temps de voir sous quel mode il opérait . La photo était minimaliste et d’un intérêt minimum. Comme souvent les productions minimalistes. Hier mon problème photographique était de rendre la beauté de mon bouquet de branchages rouge, jaune et vert, d’inspiration purement automnale, et dont la contemplation me ravit.
    Dans mes priorités budgétaires la photo passe toujours après, d’autant que j’ai appris très tôt qu’en matière d’esthétique il y a plusieurs écoles et que toutes ne relèvent pas de la catégorie “club photo”.
    “Tes photos… N’y touche pas! Garde les telles quelles. Avec leurs défauts”…
    j’admire certaines photos publiées ici pour leur précision, leur finesse, leurs nuances. Quand leur parfaite définition véhicule un monde. Ce n’est pas toujours le cas. N’est-ce pas? Cette perfection est hors de portée pour moi.
    Je revendique ma “sale manie”. J’ai toujours photographié . Paresseusement.
    Si je gagne au loto je m’équipe et je deviens sérieuse.
    “Aide toi! disait un copain… Prends un billet!”

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.