Monsieur HR

Né en 1949, habite Tours (37), retraité et syndicaliste Je dirais bien que j'aime mettre mon "grain de sel" mais cette expression est déjà utilisée (à bon escient) par un autre photographe sur le blog . Je pratique la photo en pointillé, de manière un peu erratique, sans véritable style personnel nettement défini, avec un petit goût pour le flou, souvent mal maîtrisé d'ailleurs J'éprouve un vrai plaisir à dialoguer sur le blog et je pense que ma pratique, notamment celle du post traitement informatique de la photo s'est améliorée grâce à ces échanges
12 Commentaires
  1. les moines de Saint Cosmes ont une bien étrange allure …

    étonnant jeu d’étoffes avec cette impression de scène en miroir. le flou me parait un peu “artificiel”, ajouté en post-prod ?

  2. Exact Adrien. Je me pose la question de savoir si c’est utile ou pas.

  3. l’usage du flou est pleinement justifié ici mais c’est son intégration qui est dérangeante car vous avez utilisez un flou circulaire qui ne correspond pas bien à la scène.

  4. Oui, je comprends, je vais chercher à faire autrement. Merci.

  5. “focus” est une application qui va bien pour ces situations, si jamais vous pouvez m’envoyer le jpeg ou le tiff pour que je vous fasse des propositions …

  6. Nous avons donc chez nous des derviches tourneuses !
    Le flou ne me dérange pas du tout, et la scène est bien rendue. On les posait là pour la journée ?

  7. Uniquement 30 minutes Blagapart, moyennant une somme de 8 Euros !

  8. A Lyon la compagnie Anou Skan donne des cours de tournoiement. Un stage donné par Sophie Tabakov et Laurent Soubise, aura lieu du 13 au 16 juillet.Pour le plaisir des yeux chercher sur le net “Jardin d’ivresse”, une de leurs créations, histoire d’admirer ces magnifiques danseurs.
    Sans faire de stage Ma Boucle d’or de deux ans et demi tournoie avec une maitrise qui laisse à penser qu’on a tous tournoyé un jour ou l’autre , même si on n’a pas donné suite à ce mouvement si naturel!

  9. Le flou ne me dérange pas. Quant au sujet: s’agit-il d’une cérémonie (chorégraphiée), d’une personne qui rentre dans les ordres et se défait de ses vêtements , un peu comme Marie-Antoinette quand elle a passé la frontière à Strasbourg et qu’elle a dû laisser tout ce qui lui restait de l’Autriche. Même son petit chien. Elle avait 14 ans!

  10. Rien à voir avec les derviches. Les danseuses se déplaçaient, plutôt lentement dans la salle, se croisant parfois, sur un fond de musique ancienne. Le sens de tout cela m’a un peu échappé, mais c’était d’une beauté formelle indéniable.

  11. Du charme et de l’élégance ! Comme Adrien, un flou justifié mais avec un autre instrument …

  12. J’aime cette composition, le fond flou me convient bien, mais la délimitation entre la zone nette et flou près des piliers à gauche est un peu violente !

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.