portraits d’arbres 7




9 Commentaires
  1. Celui-là est là et bien là. Il ne risque pas de se faire la paire, avec ses ombres et ses racines.

  2. Je me serais presque contenté du bas de la photo, mais cela aurait créé une rupture dans la série.

  3. Quand le dernier plan du film qu’on vient de voir à l’instant – le Sacrifice de Tarkovski – se termine par un arbre encore mort, c’est comme s’il se mettait à revivre!

    Superbe!Ce mouvement, cette forme, cette dentelle et cette ombre, miroir de l’arbre.

  4. Etonnant comme l’ombre semble porter l’arbre ! Splendide !

  5. Quelle ombre !!!

  6. Merci pour vos réactions.
    @ François, Jean, andreroques: ancré, porté, en effet. Je pense que l’entonnoir de sable qui déforme légèrement l’ombre au pied du tronc y est pour quelque chose. J’ai même parfois l’impression que l’arbre est comme “aspiré” par son ombre et la dune.
    @ Mr Hr: une possibilité en effet. Je n’ai pas vraiment cherché une cohérence rigoureuse pour regrouper ces “portraits”.
    @ Brigitte: C’est le seconde fois que le “Sacrifice” de Tarkovski est évoqué à propos de “portraits d’arbres” du désert. Je n’ai pas vu ce film depuis fort longtemps mais je me souviens de l’arbre mort, et plus globalement d’une densité de la lenteur, d’une sorte d’envoûtement, de méditation … peut-être un peu ce que l’on ressent en marchant dans ces paysages, ou en trouvant refuge à l’ombre de cet acacia bien vivant, pour une pause contemplative!

  7. @JLB. L’arbre de Tarkovsky , n’a pas la vitalité de ton acacia, c’est au contraire une tentative d’arbre… Une ébauche. Mais il est prégnant dans ce film, qui commence autour de lui et se termine avec lui.
    Je pense que Tarkovsky a “emprunté” le lieu à un peintre russe Isaac Levitan. Il y a quelques plans communs aux deux.

  8. L’ombre est extraordinaire. Je m’interroge sur le cadrage, qui me donne l’impression de donner soit trop, soit trop peu de l’arbre lui-même.

  9. Comme Jean Fraipont ! Superbe image !

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.