Estienne

Apprenti en argentique avec ses labos rouges aux odeurs lourdes de leurs soupes chimiques avant d'évoluer vers le numérique et ses MégaOctets électroniques impalpables et inodores, depuis 50 ans mais toujours Photographe Amateur
4 Commentaires
  1. Je me serais peut être contenté de la partie gauche.

  2. Photographie très épurée, mais la matière des marches me semble assez contradictoire avec celle des barreaux.

  3. Composition rigoureuse et clair-obscur maîtrisé. Un peu de mystère, voire d’inquiétude …

  4. Quelquefois la nuit on se demande ce qu’on fout là?

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.