Estienne

Apprenti en argentique avec ses labos rouges aux odeurs lourdes de leurs soupes chimiques avant d'évoluer vers le numérique et ses MégaOctets électroniques impalpables et inodores, depuis 50 ans mais toujours Photographe Amateur
7 Commentaires
  1. Cette double série de rectangles dans un rectangle, laissant apercevoir la lumière du jour depuis un local qui semble obscur a peut être beaucoup représenté pour ceux qui vivaient à l’intérieur avant que les carreaux ne soient brisés et que la végétation prenne le dessus sur le bâti.

  2. Je me demandais en effet quel squelette rouillé de machine se cache derrière ces carreaux qui ne le protègent même plus d’une végétation qui le mange.

  3. il y a du mystère dans cette photo…je devine une silhouette et une croix…;-)

  4. De la douceur et du mystère en effet. Presque 14 petites photos dans la grande puisque chaque rectangle a ses propres caractéristiques, intensité de la lumière, matière du verre (intact, fêlé, brisé), ombres nettes ou plus floues suivant la distance de la vitre. Et les proportions du cadre qui reprennent celles de la verrière…

  5. J’aime beaucoup et je rejoins JLB sur les 14 vues…

  6. J’aime cette photo, mais je l’imagine en couleur et je l’aime encore plus. Mais peut-être je me trompe ?

  7. @ Philippe: non, personne et la croix est fortuite mais réelle 🙂
    @ JLB et Henri : c’est effectivement la variété des 14 qui m’a attiré pour cette prise ! J’ai 4 vues sur d’autres fenêtres mais celle-ci est la meilleure à mon sens
    @ Andreroques : la couleur n’apporte pas grand chose à cette image. Le graphisme ressort mieux en N&B !
    Cette série de 14 existait à une trentaine d’exemplaires dans cet endroit abandonné. Pour une fois, je vais peut-être vous donner une série d’images sur ce lieu où j’ai passé un bon moment malgré la nostalgie que génère l’abandon de lieux aussi étonnants.
    Merci de m’avoir accompagné jusque là … et de vos avis 🙂

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.