Exposition Cattelan à la Monnaie de paris




blagapart

longue histoire...
7 Commentaires
  1. Non. Mais il y a un public pour ce genre d’expo. la preuve!

  2. Faute d’informations complémentaires, je ne vois pas trop bien de que je pourrais en dire de censé. Des figures de cire ?

  3. Ce sont plutôt les mises en situation qui troublent plutôt que les personnages eux-mêmes. Mais bon, à 17 millions de dollars une version de Hitler, ça met le trouble hors de ma portée.

  4. Il y a là du croc de boucher.

  5. @Jean F : effectivement, l’oeuvre repose sur la situation, mais je ne voulais pas photographier ce que l’on voit par n’importe quelle recherche Google sur Cattelan. Par contre, même si le petit Hitler est connu (et un peu cher…), avoir le visage de Hitler dans mon viseur m’a vraiment impressionné et c’est pour cela que j’ai posté cette photo.
    @François C : et celle de gauche est Cattelan himself, et j’ai également pensé au croc de boucher…
    @Brigitte : rassure-toi, il y avait peu de monde. Heureusement, il y a des gens comme moi pour aller voir ce genre d’expo…

  6. @Blagapart.
    Une amie avec qui on faisait ce soir le bilan des expos à voir exprimait son désir de voir celle de Cattelan. Dont j’entendais parler pour la deuxième fois. A la bagatelle – pour un massacre- de 17 mns d’euros le portrait … il semblerait que Cattelan aie la force de frappe!
    La curiosité est orientée. On n’a pas de temps pour tout. Je veux bien que tu situes la situation. Cattelan et Hitler. Hitler et Cattelan. Interroger le regard -et la situation soumise mais défiante de Cattelan- et le regard que tu sous-entends hypnotique de Hitler. Le monde menacé d’aujourd’hui, interrogeant le monde menaçant d’hier mais néanmoins interrogé par le regard au moins surpris – de Hitler…
    Ce qui manque dans cette confrontation c’est ton propre regard . En matière d’art contemporain, le spectateur fait une partie du travail, non? D’autant que tu ne précises pas s’il s’agit d’un diptyque, ni si tu as fait des détails de photos, et les as rapprochées… Auquel cas ce serait ta photo que l’on interroge et non le travail de Cattelan.
    On ne sait même pas jusqu’où tu as été “impressionné” par Hitler…

  7. @Brigitte : ma photo visait juste à intriguer les visiteurs qui ne connaissent pas Cattelan. Et peut-être à en inciter quelques uns à aller voir la Monnaie de Paris, qui est un très beau bâtiment…
    Pour le trouble de voir Hitler dans son viseur, et bien même en sachant que c’est un “faux”, on se demande quelle est l’attitude à adopter devant le vrai personnage en de telles circonstances. En fait, c’est comme l’effet de l'”installation” elle-même devant laquelle on manque de repères vue l’incongruité de la situation.
    Bref, si vous voulez avoir une “expérience” photographique, photographiez Hitler !

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.