Av des Gobelins, 1969.

La première est ici




Yvap

Musicien, barbu grisonnant, ça s'impose ici ! 😉 Parisien, me remet à la photo après 30 ans de pause. Pour les fanas de technique : Argentique Minolta SRT-101, XGM. X300s, actuellement XD7 et XD5. 21, 28, 35, 58, 100, 200 mm. Actuellement 24, 45, 85 mm. Scan des négatifs, puis traitement avec CS2. mail : cl.pavy"AT"yvap.net
12 Commentaires
  1. Je ne fréquente pas ce site depuis longtemps mais je suis toujours étonné par ces instants de vie que tu arrives à capter ! Bravo.

  2. On a l’impression que, dans moins de 5 minutes, ça va “chauffer” entre le chien et l’homme au parapluie

  3. Bel instantané (la première est très chouette également). J’ai l’impression que c’est l’homme au parapluie qui va mordre le premier….

  4. On reconnait bien la “patte” de l’auteur!;Saisissante image!.

  5. Merci à tous.
    En réalité le chien s’ennuyait ferme et “roupillait” le nez appuyé sur la vitre, indifférent à ce qui se passait devant lui … 😉

  6. Tu dis ‘le nez appuyé sur la vitre’. Alors je comprends mieux ce qui me dérangeait sur ton image.
    C’est que le bout du museau soit collé à cette barre verticale noire… mais, là, apparement difficile de faire mieux :-\

  7. C’était ça que je trouvais rigolo, la tête des gens passant devant en le voyant, lui impassible le nez écrasé dans le coin. J’en ai d’autres …

  8. la truffe se reposant sur la vitre.. c’est tres amusant.. dommage que le personnage n’a pas son regard qui converge vers lui. 😉

  9. ?? Chez moi Flo l’homme au parapluie regarde bien le chien !
    Aurais-tu sur ton écran une version pirate que je ne connais pas ? 🙂

  10. 😉 😉 je n’arrive pas à voir que l’homme regarde le chien.. je le vois regarder au dessus de lui..

  11. Ah oui ! c’est vrai qu’il na pas complètement baissé la tête mais il regarde bien le chien, je te l’assure. 😉

  12. Toujours un style d’image bien reconnaissable !
    Je ne sais pas si l’homme au parapluie regarde le chien, mais à mon avis, il n’ont pas les mêmes préoccupations 😉 Le cours de l’os n’est pas le même que le CAC 40 !

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.