9 Commentaires
  1. Ce n’est pas toujours facile d’intercepter ces regards en plein mouvement. Une image sympathique même si elle n’est pas exempte d’erreurs techniques … 🙂

  2. Mais encore Etienne?

  3. Bonne petite bouille qui semble se demander comment réagir face à l’objet bizarre qu’on lui dresse sous le nez.

  4. Une mise au point s’impose, Estienne!

  5. Merci à vous trois pour votre passage. Le titre est emprunté à La Comtesse de Ségur , longtemps classée “lecture pour filles” . J’ai été surprise en relisant les Malheurs de Sophie de constater à quel point dans la “littérature ” si pasteurisée et correcte sous tous rapports qui circule en ce moment , avait disparu un thème si pregnant chez la Comtesse… La cruauté enfantine. L’xploration de la vie par la cruauté…
    @M.HR. Le modèle est très consciente de la présence d’un objectif et se prête complaisamment à la pose!

  6. Un portrait fut-il d’enfant cherche d’abord le regard et c’est là que ce fait la mise au point. Elle connait l’appareil-photo mais elle minaude et elle bouge juste au moment du déclenchement ce qui fait que l’on trouve de la netteté devant et derrière la demoiselle mais le visage est flou. Ce qui ne retire rien au charme de cette image mais amène juste un regret.
    Ensuite, il est vrai que j’aime travailler ces images pour centrer le regard du spectateur par exemple par un vignettage plus ou moins appuyé. D’autres possibilités encore existent dont je vais user en fonction du modèle. Mais c’est un vaste sujet dont les portraitistes sauront mieux parler que moi … 🙂
    Prochainement, si j’ai les autorisations des personnes concernées, je publierai ici un ou plusieurs portraits et notamment d’enfants SI les parents en sont d’accord. J’aime le portrait mais j’en fais surtout à titre très personnel et “familial” et je ne me vois pas enfreindre mes règles de confidentialité dans ce domaine-là sans accord préalable.

  7. L’ironie du titre sied parfaitement à l’image !

  8. @JMP. L’ironie du titre? Aucune ironie, cette enfant est un amour d’enfant!
    Avec tout ce que j’aime chez les enfants; la curiosité, la gravité, l’élan, l’application à réussir tout ce qu’elle entreprend, le plaisir de vivre….

  9. Non, non pas d’accord. On voit bien toute la cruauté latente contenue dans ce regard apparemment angélique !
    ( mais nooon ! Je plaisante ! )

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.