18 Commentaires
  1. Colombo?

  2. M Hulot ?

  3. Moi je penche plus pour “L’Espion qui venait du froid”….
    Belle photo en tout cas ! Car photographier de dos n’est pas toujours évident… Félicitations !

  4. Belle composition qui joue avec le regard supposé du personnage et les lignes qui convergent. Le chapeau et l’attaché case pour faire marcher la boite à histoire en primes. Impec !

  5. L’attente où les lattes hantent… 😉

  6. Il attend Godot ?
    Cette image déchaine les références.

  7. Dans son attaché-case des papiers qui ne le concernent pas, les traces d’un métier qu’il n’a pas choisi. Avec le temps, il s’est épaissi, il ne s’aime guère ainsi. Il est fatigué. Devant lui une perspective qui n’aboutit pas; sauf, peut-être au bord du fleuve …..Comme dit OlivMo, une image qui fait fonctionner la boîte à histoires.

  8. … Vous n’y êtes pas. Il a le blé, le flouss, les mots me manquent – je pratique un argot fort élémentaire – ou la poudre, la came – idem pour l’argot du matin … IL doit poireauter 8 minutes pas plus. Sinon il risque de se faire remarquer…
    Il ne pleut pas franchement, c’est juste humidité, pieds froids…
    Mais s’il se retourne… s’en est fait de Philippe… qui n’en pourrait mais…

  9. merci à tous pour vos coms super sympa…;-)

  10. Le dictionnaire du français argotique et populaire recense environ 190 mots ayant une relation avec le fric, l’oseille, l’artiche, le pèze, les ronds, la thune,le pognon, les picaillons, les talbins,la mitraille, les kopecks, les joncs, les fifrelins, le cash, le beurre …

  11. et les “lové” …

  12. Maria, au dela du dictionnaire …

  13. Une bien belle photo en tout cas!

  14. M.HR. Quelqu’un soucieux de mon éducation m’avait offert jadis un dictionnaire d’argot, rédigé par un commissaire de police. IL faudrait que je le retrouve

  15. Brigitte, celui que je cite est rédigé par François Caradec que l’on peut entendre le dimanche dans “Les papous dans la tête”.

  16. Ya aussi Aurore Vincenti.
    “Qu’est c’que tu m’jactes” sur la radio d’ état, mais malheureusement elle dit beaucoup de bêtises.
    C’ est le dimanche matin.

  17. Très belle pour ce dos si anonyme et ce rayonnement sur l’esplanade devant lui : excellent !
    Dans sa mallette, il n’y a rien, c’est toute sa vie … c’est pour cela qu’il n’en prend guère soin et la laisse à coté de lui car personne ne peut lui voler quoique ce soit d’important.

  18. merci pour cette analyse Estienne…c’est ce que j’ai ressenti lors de la prise de vue…;-)

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.