blagapart

longue histoire...
17 Commentaires
  1. Superbe ! On hésite entre photo ou peinture mais le résultat est grandiose ! Flou et grain liés sûrement à une haute sensibilité …

  2. Très beau rendu d’un temps tumultueux. J’avais pensé à “la Salute” de Venise, mais c’est pas ça.

  3. Une dernière apparition de la ville avant la submersion et l’obscurité.
    Impressionnante !

  4. La fin du monde !Et on ne nous avait pas prévenus.

  5. grrrr j’ai peur….belle photo…;-)

  6. Génial !! mais je serais curieux de savoir où c’est ? sur la lagune de Venise ? au bord d’un lac ?

  7. J’ignore le cheminement pour parvenir à un tel résultat, mais le résultat est tout simplement impressionnant. Les textures du ciel et de l’eau sont inhabituelles, les contrastes forts et les halos de lumière surdimensionnés. Au final une image fougueuse, tumultueuse, dotée d’une sorte de tension électrique, inhabituelle et très expressive.

  8. La photo est prise à Venise, le vaporetto filant sur le canal de la Giudecca. L’église que l’on voit est le “Redentore”.
    Pour les conditions de prise de vue, c’est à 6400 iso, au 1/10 de seconde…
    Venise la nuit, c’est magique et macabre !
    Merci de vos commentaires encourageants.

  9. Un côté dramatique qui traduit bien les peurs viscérales que peut inspirer la mer, surtout de nuit. Une image forte.

  10. Excellente! Arriver à nous surprendre encore, avec une photo de la Sérénissime, faut le faire ;-). Chapeau!

  11. Superbe! Tout a était dit.
    Pour moi elle évoque certains tableaux de Turner.

  12. Cette photo m’évoque “Venise” par Jean Noël de Soye – éditions du chêne – rapporté de Venise en 2001 (hier donc!). Beaucoup de photos de nuit aussi, avec des flous dus aux vitesses lentes et des éclats lumineux. Tout à fait dans l’esprit de celle-ci. Tant de regards sur ce sujet inépuisable!

  13. @Mowgli : comme l’écrit JLB, Venise est inépuisable, et chaque visite fait découvrir une nouvelle lumière, une nouvelle rue, une nouvelle ambiance. C’est un grand terrain de jeu pour les photographes. (surtout pour les photographes de rue ! P. Schalk à Venise, ça risque d’être savoureux)

    @Henri : Turner et Venise, c’est une belle référence, mais je ne sais pas si on peut imaginer Turner en noir et blanc. Plus modestement, c’est une veine pictorialiste qui m’a irrigué.
    Re-merci à tous !

  14. Je ne recopierai pas Estienne… Mais je le pense. 😉

  15. Très réussie. C’est le bruit numérique dû à la faible luminosité qui a dû créé cette atmosphère picturale. C’est rare que le bruit fonctionne aussi bien, alors c’est à souligner.

  16. Elle vient vraiment de Venise cette vague dissuasive? Turner en prend pour son grade!

  17. @Brigitte : c’est le sillage du vaporetto ! Pas encore de tsunami dans ces parages.
    @Tristan : Nikon D610…j’adore les capteurs Nikon

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.