Le récent rapport d’Oxfam intitulé en français « Une économie au service des 1 % » sur les inégalités de richesse (ou patrimoine) dans le monde a été relayé par de grands médias. Parmi les chiffres retenus, voici les trois qui impressionnent le plus :
1. « 62 personnes possèdent autant que la moitié de la population mondiale. »
2. Ce chiffre était de 388 personnes en 2010, soit une formidable accélération de la concentration au sommet en cinq ans seulement.
3. « A la veille de la rencontre de Davos de janvier 2015, Oxfam avait prédit que les 1 % posséderaient plus que le reste du monde (les 99%) en 2016. Cette prédiction s’est en fait réalisée dès 2015 : un an plus tôt. »
D’autres chiffres clés complètent le panorama, dont ceux-ci :
542 milliards de dollars : augmentation de la richesse des 62 personnes les plus riches au monde depuis 2010.
1 000 milliards de dollars : baisse des richesses détenues par les 3,5 milliards les plus pauvres au monde depuis 2010.
1 % : depuis 2000, la moitié la plus pauvre de la population mondiale n’a récolté que 1% de l’augmentation des richesses dans le monde.
50 % : part de l’augmentation des richesses dans le monde depuis 2000 dont ont bénéficié les 1% les plus riches.




Monsieur HR

Né en 1949, habite Tours (37), retraité et syndicaliste Je dirais bien que j'aime mettre mon "grain de sel" mais cette expression est déjà utilisée (à bon escient) par un autre photographe sur le blog . Je pratique la photo en pointillé, de manière un peu erratique, sans véritable style personnel nettement défini, avec un petit goût pour le flou, souvent mal maîtrisé d'ailleurs J'éprouve un vrai plaisir à dialoguer sur le blog et je pense que ma pratique, notamment celle du post traitement informatique de la photo s'est améliorée grâce à ces échanges
24 Commentaires
  1. Liberté, égalité, frugalité (Montesquieu). Avec une superbe photo comme illustration !

  2. Belle illustration d’un partage équitable.
    Les chiffres du rapport hurlent et en disent long. Merci de ce double choix.

  3. une variante du moitié-moitié qui semble plus équitable que celle pratiquée par nos contemporains … très inspiré en ce moment sur les photos “d’actualité”.

  4. … Et qu’est ce qu’on fait pour que ça change ?

  5. On peut se demander comment on voit le monde du haut d’une montagne d’or?
    Très belle photo de partage face à ce désastre.

  6. Merci de votre intérêt.
    JMP, bonne question, je pense qu’il faut surtout ne pas rester isolé s’insérer dans le collectif dans lequel on se sent le plus à l’aise

  7. La main du grand capital?
    Belle illustration.

  8. Une main qui tranche d’un geste sûr, sans état d’âme, l’autre main qui enserre, aucune chance d’en réchapper…

  9. Curieux comme cette photo de partage peut être interprétée différemment: Brigitte G et JL B d’un côté, OlivMo de l’autre.

  10. Je pencherais plus volontiers du côté de Brigitte G et JLB, à cause de la main qui protège, geste peu autoritaire.

  11. Une main qui travaille en tout cas, et qui éveille plus à un sentiment positif plutôt qu’elle ne suggère un enfermement, une menace.

  12. Mais ce n’est que mon observation, d’autres en ont certainement d’aussi légitimes !

  13. Merci JF, pour moi ça dépend un peu des circonstances du moment.

  14. Voyons Mr HR, ¡No pasarán!

  15. Justement ….

  16. Et personne ne chante: “Ah ça ira , ça ira, ça ira?”….

  17. Brigitte, ça se dit comment “Ça ira!” en espéranto ? Si tant est que l’espéranto soit véritablement une langue universelle, ce dont je doute.

  18. L’espéranto… Alors là on est dans une vieille conception du monde. Insatisfaisante.Parler une langue qui ne s’inscrit dans aucun paysage, aucune cuisine…
    Et puis… Les urbanistes disent qu’il faut tracer la route là où les pieds ont foulé l’herbe. Le développement incrémental (depuis que j’ai ouï dire cette notion,très récemment, c’est le fait du vol des étourneaux qui s’agglomèrent sans intention de s’agglomérer, je ne jure plus que par elle!)Le coupage de tête symbolique suffirait. Je ne suis pas une sans-culotte du XVIII° siècle. Qu’est-ce qu’on attend pour restituer, pour moucher ces morveux?

  19. Je pense que l’anonyme est Brigitte qui a du s’emmêler avec l’informatique.
    D’accord avec ce jugement sur l’espéranto, en fait aujourd’hui, l’espéranto c’est anglais dans sa version world? Comment traduire Ça ira en anglais ?
    J’ai quand même bien fait d’en parler, car ça m’a permis de découvrir la notion de développement incrémental.
    Pour ce qui est de moucher les morveux, je deviens impatient avec l’âge.

  20. Effectivement M.HR. Je me prends les pieds avec une certaine constance dans les réseaux informatiques.
    traduire “Ah ça ira “.. par “Let the sun shine” me conviendrait finalement!

  21. « Let the sun shine » ça me convient. J’avais pensé à “Let’s go” mais ça faisait un peu soirées du Bus palladium dans les années …je ne sais plus.
    Bon, en attendant, je médite sur la formule : “’il faut tracer la route là où les pieds ont foulé l’herbe”.

  22. Oui c’est une formule intéressante. Entendue dans un workshop d’urbanisme . L’auteur en était une éminence à qui l’idée de ” privilège” donnait des boutons . 20 ans après c’est tout ce dont je me souviens. Les belles idées sont simples!

  23. Les années 90, je ne me souviens plus , non plus, de tout ce que j’ai pu entendre dans les séminaires que j’ai fréquentés, ni même de ce que j’ai pu y dire, d’ailleurs.

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.