15 Commentaires
  1. Bonjour,

    Chez nous, c’est-à-dire en Haute Normandie, on les appelle plus prosaïquement “les routes à 3 grammes”…

  2. Avenir incertain, mais on y va tout droit …

  3. Un effet de bougé très réussi de par la composition qui nous entraine. Une image fugace qui laisse la place à l’imaginaire.

  4. Une composition. Bien !

  5. Chouette sensation d’une plaque en aluminium brossé.

  6. Je suis l’anonyme, désolé.

  7. Très sexuel, comme d’habitude. On est happé par cette route qui se projette bizarrement vers le haut. Le paysage en tremble. J’aime beaucoup.

  8. “La plaque en aluminium”, elle en a pris un sacré coup en haut à droite…

  9. @ Blagapart : Pourriez-vous nous en dire plus sur ce “Très sexuel comme d’habitude” chez Brigitte David ?

  10. Graphisme convaincant. Original et réussi

  11. Merci à tous. La plaque en aluminium était une route verglacée à la tombée du jour un premier janvier. Je cherchais sans doute une meilleure définition. La maladresse fait des miracles!

  12. Vive la maladresse ! Mieux définie, elle serait sans doute plus banale. la maladresse lui donne un air surréaliste qui fait travailler l’imaginaire. superbe.

  13. @Flore : cette route ne me parait pas en alu, je la sens très organique au contraire. Une sorte de grande langue qui s’enfonce dans la broussaille. Une photo très masculine, donc. Mais, si on regarde la forme de la masse blanchâtre, on voit un beau triangle qui, tiré en négatif et tourné de 180 degré, devient très féminin. L’ensemble est donc soutenu par une tension “sexuelle”, bien que l’interprétation la plus immédiate soit religieuse (le chemin qui mène à la lumière…)

  14. Eh bien voilà! Une interprétation qui ne manque pas de sel, J’aurais tendance à la préférer à une interprétation plus immédiatement religieuse.
    Ca n’éclaire pas le “comme d’habitude” mais on fera avec!
    L’inconscient a peut-être parlé mais j’y voyais plutôt l’une de ces routes à la Munch… De toutes façons l’inconscient de Munch était sans doute aussi chargé que le mien!

  15. Ce flou m’attire et en même temps, je n’adhère pas (sur le verglas, c’est normal) … Je crois que j’aurai prolongé la recherche d’un traitement plus convaincant … mais aurai-je trouvé ?

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.