Pierre Grave

Passionné de photo depuis de très nombreuses années J’ai une prédilection pour la pureté dépouillée du noir et blanc. Il m’arrive encore d’exposer et de scanner une pellicule argentique avec beaucoup de plaisir mais je pratique désormais essentiellement le numérique avec des appareils hybrides. Mes suets de prédilection sont les paysages de mon jura d’adoption mais j’aime aussi, en ville, pratiquer la photo de rue. Les salles et terrasses, les portes et fenêtres ou les concerts de jazz font aussi partie de mes sujets favoris. Pour moi la photo est un moyen de mémoriser l’instant, d’écrire par l’image, pour tout dire, de manière immodeste et utopique, de laisser derrière moi une petite trace de ma personne.
11 Commentaires
  1. Je pense à l’ambiance d’un vide grenier, manifestation très rependue surtout dans le sud, il y a d’habitude une affluence de visiteurs que l’on ne voit pas sur ce cliché…trop(?) calme à mon goût!

  2. bien que vous sachant peu adepte du recadrage post-prise de vue et, probablement agacé par le bricolage de vos photo par un tiers, je me suis permets de mettre dans les médias une version légèrement modifiée de votre cliché. https://www.lavieengris.com/wp-content/uploads/2015/10/X20_septembre_2015-13.jpeg
    en effet, je trouve que le regard de Cruela sur les deux poupées méritait d’être plus mis en valeur.

  3. OK j’aime assez, je vais reprendre le cadrage. Merci

  4. C’est une belle proposition où la part un peu surréaliste de la scène est ainsi renforcée !
    Quant à mes bricolages, n’y voyez rien d’autre d’une illustration de ce que je vois. Un petit dessin vaut mieux qu’un long discours. En soulignant ainsi la proposition faite, je ne prétends pas détenir la “vérité”, mais juste poser une question sur l’adéquation entre ce que je vois et l’intention de l’auteur. Mais je n’ai pas eu de réponse à ces propositions et dans ce silence, je n’ai perçu aucun signe d’agacement.
    Je serai donc plus prudent dans mes remarques, mais il serait bien de dépasser “j’aime” ou “j’aime pas” et de pouvoir argumenter.

  5. Une image bien traitée, accrocheuse, avec une belle lumière …

  6. Tout d’abord merci pour l’intérêt que vous portez à mes modestes œuvres.
    J’avoue cependant que le dernier commentaire de Jean me laisse un peu perplexe…
    En ce qui me concerne, lorsque je publie une de mes photos sur LVEG c’est parce qu’elle me plaît et que j’ai envie de partager mon plaisir avec d’autres passionnés et de vérifier qu’elle plait à d’autres.
    C’est aussi pour recevoir des critiques qui, je l’espère, me permettront d’améliorer ma pratique photographique.
    Je les accepte donc et les respecte sans pour autant être toujours d’accord avec leur contenu.
    Le pire pour moi est de n’avoir aucune réaction, aucun commentaire et donc de n’éveiller aucun intérêt.
    A l’inverse, j’avoue ne pas trop aimer qu’on retouche mes photos plutôt que de les commenter. J’éprouve alors un sentiment certainement proche de celui d’une maman dont une amie bienveillante aurait “rhabillé” les enfants à la sortie de l’école sous prétexte d’améliorer leur tenue.
    Je pense d’ailleurs que peu de photographes apprécient qu’on retouchent leur photo même avec de bons arguments.
    Maintenant, puisque vous réclamez une argumentation Jean, le recadrage très serré que vous proposez élimine l’intérêt que j’ai voulu mettre en évidence, de tout le fatras disposé harmoniquement devant cette brocanteuse qui, comme c’est souvent le cas dans les brocantes, s’ennuyait un peu en attendant le client au dos de sa voiture.
    J’aime aussi la similitude d’attitude entre la vendeuse et le mannequin qui semble, elle aussi, proposer poupées, nounours et casseroles.
    Voilà pourquoi je retrouve dans mon cadrage “élargi” l’intention que j’ai eue à la prise de vue et pourquoi je persiste et signe en laissant à chacun le droit d’imaginer ce qu’il aurait fait à ma place.

  7. La perplexité nous rassemble donc ! 🙂
    Et c’est déjà pas mal lorsqu’on sait qu’une photo intéressante est une photo qui interroge, quel qu’en soit le sujet. Dans cette recherche, il ne s’agit pas de certitudes, mais de convictions. Soyez certain que je respecte les vôtres et que j’attends la suite avec un enthousiasme sincère et avec la bienveillance qui vous est acquise.
    Merci du partage.

  8. aaaahhh le poids du silence … je vous rejoins pleinement, mieux vaut se faire “balancer” une photo qu’aucun commentaire !
    concernant la retouche des publications, elle m’agace toujours au départ. à ce propos j’aime bien votre métaphore de l’amie bienveillante … mais le format de ce blog s’y prête volontiers, l’exemple vaut souvent bien des mots.

  9. Bonsoir,

    Le coffre ouvert de la bagnole me plaît beaucoup…

    Et de proposer que l’on retouche les photos de “HCB” ou bien que l’on réécrive toute l’œuvre de Rimbaud…

  10. @JMLG : ce qui est excessif est insignifiant !

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.