25 Commentaires
  1. Aujourd’hui, tu ne fais pas dans la demi-mesure ! Graphique ou rien ! Cela ne gène pas sauf que les deux fenêtres en haut me semblent de trop dans cette optique. Et je recadrerai bien en carré … 🙂

  2. Exactement comme Estienne ! 😉

  3. Moi aussi pour le carré !

  4. Très chouette! La lumière des ténèbres qui dessine l’arche et les marches. Je me pose la même question que mes 2 prédécesseurs pour les 2 fenêtres: les inclure en entier dans la composition sinon les supprimer ?

  5. Tout à fait d’accord avec les remarques d’Estienne.
    Un carré sur le porche devrait être ok .

  6. Magnifique, j’aime beaucoup. Quelle ambiance !

  7. en effet l’arche et la porte se suffisent à elle-même, une vue puissante.

  8. Comme les prédécesseurs, ses “esquisses” le méritent.

  9. Merci, j’aime beaucoup. Je crois que le carré l’empêcherait de “respirer”, je l’aime comme elle est.

  10. Merci à tous.
    Tant d’unanimité sur le carré m’avait laissée perplexe. Je rejoins JJDuvoisin dans son analyse. Le carré fermerait la scène. Je trouve que la fenêtre sauve la photo de la charge symbolique qui n’autorise qu’une seule lecture.
    Les fenêtres ont valeur d’appel d’air!
    Merci en tous cas pour votre intérêt.
    @ Estienne… C’est quoi ce plaidoyer pour la demi-mesure?
    🙂

  11. Oh non ! Ce n’est pas un plaidoyer pour la demi-mesure ! Choisir et assumer ses choix que ce soit dans la douceur, le contraste ou la netteté … un choix, un vrai, comme ici !

  12. Graphisme à l’état pur. J’adore

  13. Un très beau clair/obscur. Il est vrai que la fenêtre détourne un peu l’attention du motif principal mais je pense que ce peu de lumière a besoin de toute cette ombre pour exister pleinement. Personnellement je n’opterais donc pas pour un recadrage; peut-être tout simplement atténuer la densité lumineuse de cette fenêtre.

  14. Super ! Je n’en attendais pas moins de votre part Jean Fraipont. C’est comme ça que je voyais les choses… mais la patience et l’application… Merci à vous pour votre intéressante version!

  15. @ Jean Fraipont : votre carré est très réussi, mais je préfère la spontanéité de l’image originale. Le traitement de l’image, de ses niveaux, le recadrage, les opérations de “développement” font partie de la photo. Quand on arrive au rattrapage des perspectives, quand on touche à la forme de l’image, ne s’éloigne-t-on pas de la photo ? J’ai un peu de mal avec ça : où s’arrêter ?

  16. @JJDuvoisin : c’est une très bonne question, car en modifiant une image, on peut aussi passer à côté de ce que l’auteur voulait montrer. Ici, il ne s’agit que de propositions qui nous aident parfois à mieux découvrir l’intention du photographe.

  17. @ JJD : Où s’arrêter ? Personne ne peut répondre : à chacun de se faire sa religion ! Mais je suis entièrement d’accord avec le fait que le post-traitement fasse intégralement partie de la “création” ! Il n’empêche que l’on discute ici de la vision des autres et que, avec respect, on donne un avis et on évite les jugements … c’est tout le plaisir de LVEG !

  18. Allez, je m’invite dans les échanges sur le traitement. Et je suis du même avis qu’Estienne.
    J’ajoute que l’intérêt de l’échange, de la critique, jusqu’à la démonstration (comme Jean sur cette image), c’est que ça peut déboucher sur des propositions intéressantes, auxquelles l’auteur, ou d’autres, n’avaient pas pensé.

    Je reviens du même coup sur mon 1er message. Si l’idée du carré qui retirerait les fenêtres se défend, ce cadre se défend bien aussi. Il est moins convenu. Mais au 2ème regard je lui trouve aussi un manque d’espace en haut.

  19. Où s’arrêter? demande JJDuvoisin…
    Quand l’auteur de la photo se sent dépossédé de sa photographie. Ici ce n’est pas le cas. Il n’y a dans ma photo aucune inventivité. l’Abbaye du Thoronet a sans doute été prise des milliers de fois sous toutes les coutures avec tous les éclairages possibles. Avec de meilleurs appareils. Et une précision digne de techniciens de la NASA en train de déménager sur Mars. Dans ces cadrages où rien ne dépasse on tombe vite dans le mystico-suspect (dans le kitsch mystique si vous préférez) dans ce genre d’endroit.
    Alors le cadrage importe assez peu. la seule chose qui puisse distinguer une chose d’une autre c’est l’accident, la maladresse , l’ouverture banale …
    ” Le mauvais goût, le goût soupçonnable, le goût tueur, commence avec l’esprit de chapelle, la routine…” dit encore Cieslewicz.
    Bon , il ne disait pas qu’une photo se devait d’être systématiquement ratée ou “presque bien”!
    Bonne nuit les petits…

  20. Comme JJDuvoisin je préfère la spontanéité de l’image originale.

  21. Des comms tout aussi intéressants que l’image!

  22. Austère et splendide. On s’attend à entendre la musique de Jordi Savall.

  23. Je me chantais plutôt Purcell “O death!”… Merci M.HR, JB et Loïs;..

  24. J’ai visité le Thoronet il y a de nombreuses années et je me souviens de la qualité de l’acoustique.
    Je suis un peu jaloux de cette photo car j’ai visité la semaine dernière Talmont sur Gironde et sa très belle église romane en bordure d’estuaire en n’étant capable que de réaliser des photos très conventionnelles.

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.