GBertrand

"Une photographie passe pour une preuve irrécusable qu'un événement donné s'est bien produit." Susan Sontag in "Sur la photographie"
9 Commentaires
  1. Ma première pensée en découvrant cette image en même temps que son titre a été qu’elle me faisait davantage penser à Tapiès qu’à Kandinsky. Puis petit air de déjà vu m’a fait remonter à une de vos précédentes publications et réaliser que c’était … la même! D’où le titre qui devient soudain évident. Belle cohérence, visuelle d’abord, de la série “entre chien et loup” sur votre site! Même si certaines références (littéraires en particulier) m’échappent, on peut dire que vos images donnent à voir … et à penser.

  2. Surpris et heureux, JLB, par votre sagacité et vos appréciations si…positives.
    Oui, il m’est arrivé aujourd’hui et je ne veux pas me comparer à un maître ! ce qui est arrivé à Kandinsky et relaté ainsi sur le net:
    “Un soir de 1908, Kandinsky a une révélation : rentrant dans son atelier de Murnau, en Allemagne, il aperçoit dans la pénombre, posé sur un chevalet, “un tableau d’une beauté indescriptible”. Il est fasciné : “C’était une superbe mêlée de couleurs, sans sujet.” En s’approchant, Kandinsky est stupéfait de constater qu’il s’agit d’une de ses toiles, mais posée à l’envers. Cette vision le bouleverse. “Tout devint clair, dira-t-il plus tard. La description des objets n’avait aucune place dans ma peinture, elle lui était même nuisible. Un abîme effrayant s’ouvrait sous mes pieds.”
    Bon, ce n’était pas le soir mais le matin et je ne suis pas Kandinsky. Et je n’ai pas vu d’“abîme effrayant” mais cette image s’est révélée à moi dans ces mêmes conditions et elle m’a séduit sur l’instant.
    En reférence.

  3. Merci GBertrand pour cette anecdote car Kandinsky en noir et blanc, ça ne m’évoquait pas grand chose…
    Par contre cette “révélation” nous propose le “changement de point de vue” et là nous sommes dans le vif du sujet photographique (entre autres).

  4. C’est fascinant! Et merci à JLB qui évoque votre site; je suis allé le visiter, très intéressant. Un univers très particulier.

  5. Une belle composition avec tout ce qu’il faut d’ombres et de traces.

  6. Le rendu des matières est à fleur d’image.
    Comme sur l’écorce d’un arbre, j’ai envie de passer ma main dessus pour sentir les aspérités de cette surface inégale et rugueuse.

  7. j’avais bien aimé la version première, bien que je ne l’ai pas commentée, mais celle-ci en ôtant toute référence spatiale met magnifiquement en valeur les éléments graphiques. excellente idée pour ce nouveau regard !

    la référence au maître Tapiès me parait tout à fait justifiée.

    seul bémol, la signature a suivi la rotation …

  8. Magnifique tirage. Encore une image qui pourrait ” tenir au mur”

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.