La lumière du soleil se déverse à travers les verrières du Muséum d’Histoire Naturelle, Londres.

Ce cliché est issu d’un traitement HDR via Photomatix sur 3 prises de vues (+-3EV) à main levée. Travail du N&B ensuite sous Lightroom, avec une légère coloration sépia/vert.




Hervé BRY

Photographe passionné, amateur de paysages, architecture et spécialiste du HDR.
14 Commentaires
  1. J’ai peur que mon 1er commentaire fasse un peu tâche… (désolé).
    C’est parfait : bien cadré, précis, ciselé même, HDR quoi, … (et on peut évidemment regretter de ne pas la voir en plus grand). Un peu trop high key quand même à mon goût.

    Mais que c’est ennuyeux… 🙂

    Ce genre de travail est tout à fait utile pour la mémoire, pour la documentation. Dans 30 ans, 50, 100 ou plus, si le lieu évolue ou disparaît, c’est une photo qui pourrait avoir une réelle valeur historique. Ils regarderont alors les tenues des quelques personnages comme des anthropologues et les murs avec regret…

    Mais techniquement, hormis ma réserve sur le high key, elle est parfaite.

  2. Que de moyens techniques … pour un si piètre résultat !

  3. J’apprécie bien entendu tout retour sur mon travail, mais, JMP, pourriez vous m’expliquer ce qui vous gêne dans cette image ? Votre commentaire est un peu lapidaire…

  4. piètre, n’exagérons pas ! C’est quand même une très belle photo documentaire, digne héritière d’Edouard Baldus, avec des moyens techniques légèrement supérieurs, il est vrai.
    Je crois en grand format, elle devrait faire un bel effet. Mais ça reste une photo qui ne peut se lire qu’au premier degré.

  5. Pour moi un très bon travail technique qui donne un résultat d’excellente qualité ! Le high-key me semble parfaitement justifié pour mettre en valeur cette verrière inondant de soleil la salle gothique. Bravo !

  6. Je rejoins Estienne, concernant le high-key et la HDR qui donnent toute ça plénitude à cette verrière. le choix d’une composition géométrique est a priori le plus efficace pour ce type de photo documentant de l’architecture. il est bien évident qu’au final la scène semble désincarnée, malgré les présences humaines, mais c’est normal dans ce type d’exercice.
    je suis plus réservé sur le choix du sépia vert qui renforce encore la froideur générale de la scène, si c’était le but il est atteint … on pourrait penser à quelque film d’anticipation bien chaleureux type “bienvenu à gattaca”.

  7. Une image plus proche de François Schuiten ou même de Enki Bilal, mais pourquoi pas ? La photographie est pleine de richesses et mène à tout quand on en a le désir.
    Deux reproches cependant à propos des personnages. Ils sont mal disposés dans la composition et vêtus (pour respecter la “transposition” voulue), d’une manière trop prosaïque.

  8. Dommage que le personnage central (lectrice?) perturbe la confrontation à distance entre les deux autres.

  9. SI le propos est de montrer une belle architecture, l’image n’est pas du tout lisible: surex pour ne pas dire délavée, cadrage hyper banal …
    c’est pourquoi la description impressionnante de la technique employée ” traitement HDR via Photomatix sur 3 prises de vues (+-3EV) à main levée. Travail du N&B ensuite sous Lightroom” pourrait laisser penser que vous vous êtes laissé emporter par celle-ci, sans penser à l’essentiel: l’image !
    Une contribution qui dénote par rapport à vos précédentes qui étaient plutôt très réussies.

  10. Une image qui met du contraste dans les échanges, fusse-t-elle “surexposée”, a forcément des qualités 😉

  11. JMP je comprends mieux votre réaction après vos explications. Je pense que vous n’appréciez pas le côté “high key” de cette photo, qui met en avant l’éclairage éclatant du soleil sur l’architecture. Et si on écarte ce parti pris, la photo perd une grande partie de son intérêt.

    Concernant les autres remarques, c’est vrai que le personnage central perturbe la lecture, je pourrais tenter de l’enlever. La composition simple et géométrique est assumée pour mettre en valeur l’architecture. Enfin j’ai choisi un virage sépia/vert pour donner un peu d’étrangeté à cette scène, peut être qu’un autre virage aurait mieux rendu, mais rester en gris me paraissait trop terne.

    Tous les choix sont contestables, et je suis sûr que d’autres traitements sont possibles, qui auraient donné d’autres ambiances.

    En tout cas merci a tous pour vos commentaires. Au moins ma photo aura eu le mérite de faire réagir 😉

  12. J’arrive après la bataille !!
    j’aime beaucoup ! les personnages sont disposés de façon à se promener dans cette photo avec lenteur. Quelques haltes pour s’imprégner de l’ambiance …
    J’aurais choisi cette disposition pour les acteurs si j’avais été le metteur en scène, la statue et ces trois personnes expriment la solitude tout en étant en lien. La lumière qui traverse rajoute à l’étrangeté du décor.
    Pour ce qui est de la “recette” utilisée, à mon avis elle doit demeurer secrète …

  13. Merci Martine !

    Je crois en effet que je garderai les recettes secrètes pour mes prochains envois, j’ai l’impression que mettre en avant la technique nuit à l’appréciation de la photo 🙂

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.