13 Commentaires
  1. Très bien vu 🙂 Il y a effectivement de “l’inquiétance” dans cette photo bien construite

  2. Avez-vous essayé sans les écritures ?

  3. Beaucoup de rigueur dans ce cadrage, de nombreux détails enrichissent le sujet…c’est une très bonne réalisation!

  4. Avez-vous essayé sans les écritures ? Non, mais j’évite photoshop sur mes photos

  5. Flippant! Donc réussi! 😉

  6. Je suis d’accord avec domdom ! Ou on prend la photo avec les écritures ou on ne la prend pas ! D’autant que je trouve très intéressant le rapprochement “boulangerie, patisserie, mécanique” ! Si il y a des traces d’huile-moteur sur le gâteau, on ne pourra pas dire qu’on n’a pas été prévenu !

  7. C’est mal, Photoshop ?
    🙂
    Plaisanterie à part, si j’ai formulé ainsi mon premier commentaire, c’est que le côté instantané n’est pas flagrant dans cette publication et que les écritures sont très présentes (avec un effet de reflet inversé aussi) bref.
    Et puis à la différence de nombre de vos photos présentes ici et ailleurs, le texte
    est vraiment très présent.
    @ Estienne = Voilà la raison de mon interrogation. Prendre ou ne pas prendre, c’est un peu vite dit : personne achète ici…
    😀

  8. @ AMB : je suis un utilisateur de Lightroom et de Photoshop mais en l’occurence, cet effacement enlèverait un élément important et intéressant de l’image ! D’où mon oukase : “oui avec” ou “non” ! Mais je ne renoce pas à l’étape parfois essentiel du post-traitement !!! 😉

  9. Super intrigant !

  10. Une vitrine inversible (café/boulangerie) un personnage doublement prisonnier de la vitrine et peut être d’elle même.

  11. Justement la force de cette photo c est un peux l’écriture sur la vitrine car ça ramène un coter plus film “d’horror” sur une place d’un petit village

  12. “mais j’évite photoshop sur mes photos”, qu’il disait. Alors! tout se fait sous l’agrandisseur, les mains dans le cambouis? ahahahahahah! si c’est cela je m’incline 😉

  13. Difficile d’ évaluer une série sur une seule photo, mais je me demande si le genre ‘horror’ est une bonne approche pour ce sujet. Cette photo m’a plutôt fait penser à Mary Ellen Mark et à son intérêt « pour les gens qui n’ont pas toutes les chances de leur coté dans la vie et qui sont au bord du précipice » .

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.