DSCF2281




Monsieur HR

Né en 1949, habite Tours (37), retraité et syndicaliste Je dirais bien que j'aime mettre mon "grain de sel" mais cette expression est déjà utilisée (à bon escient) par un autre photographe sur le blog . Je pratique la photo en pointillé, de manière un peu erratique, sans véritable style personnel nettement défini, avec un petit goût pour le flou, souvent mal maîtrisé d'ailleurs J'éprouve un vrai plaisir à dialoguer sur le blog et je pense que ma pratique, notamment celle du post traitement informatique de la photo s'est améliorée grâce à ces échanges
12 Commentaires
  1. ‘Tain qu’elle est belle! Et pas seulement par l’esthétique. Il y a un bel équilibre de la lumière et des ténèbres, parmi lesquels les mineurs devaient se débattre journellement. Et puis quel grain!

    (Il y a un bouquin d’Eric Bouvet, “La dernière mine” à La Martinière, qui célèbre à sa manière la mine et les mineurs)

  2. Merci François. Le grain est du au fait que j’ai utilisé une sensibilité limitée à 400 et l’exposition réglée sur la lumière des casques. Après, Inch Allah et LR tout de même et peut être surtout !

  3. Parmi la multitude de photographes à l’égo surdimensionné qui apparaissent sur le net chaque année, d’aucuns diraient : “c’est quoi ce truc ? pas assez net, pas assez HDR, pas assez saturé (bon là, j’exagère…)”

    Moi je dis bravo également ! Quelle ambiance…

    ¡ Y una sonrisa también! 😉

  4. Une question de débutant, pourquoi vouloir tant l’éclaircir ?

  5. Avec ce grain noir qui envahit l’image, on croit voir la poussière de charbon qui vole : extraordinaire ambiance ! Une superbe image pour une excellente évocation !!!

  6. Merci à vous.
    Ongalain, je ne comprends pas bien votre question, peut être une différence entre nos écrans. Sur mon écran c’est plutôt sombre et sur LR la courbe est très resserrée sur la gauche. J’ai juste un peu débouché les ombres pour que l’on puisse voir quelques reflets et deviner quelques visages.
    Je ferai une tentative plus sombre pour me rendre compte de ce que cela donnerait.

  7. Trop claire pour moi aussi et beaucoup de bruit sur l’image comme une archive télévisuelle, une évocation du passé. Emotion !

  8. L’éclairage et la main agrippée au premier plan fait qu’il se dégage une certaine anxiété dans cette cage même dans ce contexte très éloigné de ce qu’on connu les Charbonniers en réalité…

  9. Ci joint une version un poil plus sombre et un peu moins granuleuse. Perso, j’aime autant la première.

    JB a raison, le contexte de cette photo est très éloigné de ce qu’était réellement le travail à la mine. La prochaine publication en donnera un aperçu tout en demeurant un artefact.

  10. Bravo, bonne correction, la trame épouvantable a disparu.
    Une lumière signifiante pour rendre une ambiance évocatrice.
    Le style Harcourt et sa maîtrise parfaite des lumières ne serait pas de mise.

  11. C’était sûrement une mine de lignite !
    😉

    Plaisanterie à part, comme Loïs je trouve que la version 2 corrige cette montée d’ISO en strates assez disgracieuse. Disons-le : rédhibitoire pour un tirage papier. Ceci étant posé, il y a aussi un amalgame entre deux visages en plein centre, qui aurait pu être corrigé facilement étant donnée la noirceur de la scène.
    Ces défauts mis de côté, il y a une ambiance très bien rendue ici, entre angoisse et abattement. Est-ce une reconstitution ?

    @ trachycarpus = Ma petite expérience des sites photo me fait penser que les“photographes à l’égo surdimensionné ” comme vous les nommez, ont tendance à ne pas commenter du tout, c’est beaucoup plus simple et ça met tout le monde d’accord…
    😆

  12. AMB Il s’agit du musée de la Mine de Saint Etienne. Avec l’ascenseur, ici photographié, on descend bien dans une galerie (voir prochaine photo) mais à une profondeur très modeste. Cependant l’ascenseur a été aménagé pour donner une sensation proche de celle que pouvaient connaître les mineurs et suffisante pour le visiteur non initié, comme moi.

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.