12 Commentaires
  1. Surprenante cette façon d’effeuiller l’ hortensia (même si ce n’est pas un hortensia!) Et bien vu cette façon de faire passer le feu pour un bouillonnement d’eau!

  2. Beaucoup de poësie dans cette prise de vue.
    J’aime

  3. Fin de la série et dissipation du végétal.
    Subsiste le minéral. Indice d’une nouvelle série éloignée, comme celle-ci, de la recherche de la facilité et de la séduction ?

  4. très vivante …

  5. La meilleure pour moi ! Même si c’est de la fumée, celle-ci respire mieux !

  6. Même avis qu’Étienne la meilleure de la série, avec la première…

  7. Merci M. HR, tu as bien compris ce parcours. Et encore, je me suis retenu pour une quinzaine d’autres encore moins dans la séduction. J’en tire comme conclusion qu’il en faut un peu, de la séduction. Mais il y a eu des commentaires, dont ceux qui accompagnent cette dernière de la série de LVG, et dont je remercie très chaleureusement celle et ceux qui les ont inscrits. Mais surtout que ça n’empêche pas de nouveaux commentaires!

  8. La meilleure, comme de l’avis d’Estienne et d’Henri. La plus mystérieuse également. Mais une série qui pourrait avoir une plus grande harmonie de style.

  9. Le meilleur pour la fin, donc !
    Très belle édition…
    😉

  10. Très belle lumière,
    un brin de mystère,
    je suis par terre…

  11. Belle conclusion!

  12. @ vox populi, il s’agit donc de la meilleure de la série.
    @ Loïs, vous avez raison, la série manque d’homogénéité. J’ai sous la main un ensemble plus homogène, mais j’ai craint une certaine lassitude des LVGistes. J’en posterai une ou deux plus tard.
    @ Brigitte David, il ne s’agit pas d’hortensia, mais de modestes feuilles de peuplier. L’aspect aqueux m’échappe un peu.
    @ Ongalain, relevez-vous! (sonrisa ancha)
    @ jdee, d’accord avec vous pour l’aspect poétique. J’ai trouvé dans le métro une définition de la poésie: “La poésie est l’expression par le langage ramené à son rythme essentiel, du sens mystérieux des aspects de l’existence”. C’est de Mallarmé, qui n’est pas un poète très facile.
    @ amb et jb81 c’est la fin et tant mieux si l’édition est belle. Merci.

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.