Eric Boumard-Charrier

Si je photographie en chemin, je sais que j'aurais tenté une part du difficile... « Une respiration, pour moi, un mouvement presque vital, prendre une photo, un geste pourtant démocratisé, généralisé et banal aujourd’hui, sauf pour quelques uns… Des milliers de kilomètres parcourus, de reportages sociaux, à des instants de vie dans la rue, des photos et toujours ce lien à l’appareil, l’œil, une extension de mon regard, un fil tendu . J’observe, j’écoute, je laisse la place à l’instinct, ces moments magiques offerts… Jamais lécher, toujours le plus proche du naturel, de cette vérité à l’état pure…capturer l’instant ! »
6 Commentaires
  1. Tant qu’à faire une comparaison, celle-ci me paraît plus angoissante que la précédente mise en lien. On n’a plus du tout l’impression : “qu’ils se grattent le nez” comme le disait Irène…
    @ Henri = Qu’est-ce que le 3919, l’horloge parlante ?
    😀

  2. @ AMB non pas vraiment…

    “3919 Violences Conjugales Info”

  3. Je pensais ua film du britannique Steve Mac Queen “Hunger”. Une image forte, bravo.

  4. Angoissant ! Contraste brutal qui sied bien au sujet : superbe !

  5. j’adore, belle et imaginative

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.