“Immensité dit l’être, éternité dit l’âme”  Hauteville house, Guernesey



hervé

Le réel émeut
17 Commentaires
  1. Très joli modelé de gris. On a envie d’aller voir ce qui se cache derrière.

  2. photo très douce avec ce coeur qui se dessine et ce ciel clair parsemé de nuages. C’est très beau!
    juste un petit bémol à mon goût sur le coin haut gauche un peu trop foncé je trouve

  3. Merci à vous, une petite correction de tonalité.

  4. Belle image, je rejoins le commentaires de sanlord.

  5. J’aime beaucoup cette haie, que je verrais bien en panoramique sans les nuages…

  6. Yes! j’adhere; y en a d’autres?

  7. Désolée pour le commentaire anonyme… je signe.

  8. J’aime cette image simple et subtile à la fois

  9. À voir cette image, je comprends mieux pourquoi Adèle H est partie vers les tropiques…
    😉

  10. Là où riment feuillage et nuage…

  11. Joli mur végétal, en parfaite adéquation avec le ciel bien traité

  12. Merci à tous de votre passage devant la haie. 😉
    @Irène, je suis moins attiré par le format panoramique et les nuages sont l’autre partie de l’image.
    @Sanlord & OlivMo, derrière la mer et par beau temps la côte de France.
    @Josée, peut-être une autre à l’intérieur de la maison aussi un peu en diptyque.
    @Alain-Michel, elle est très gaie cette image avec ses petites fleurs rouges.
    Et comme le dit Emmanuel, il s’agit d’une image simple.

  13. Très beau modelé que je préfère largement en N&B.

    J’aime beaucoup aussi sur “Transparaître” le modelé sur le mur latéral et son caractère “opposé” d’avec le reste de la maison … puis l’ensemble présenté vous transporte bien dans une ambiance de solitude joyeuse

  14. Merci Bernard, les fleurs rouges étaient un clin d’œil à Alain-Michel.

  15. Superbe et propice à la rêverie …

  16. En d’autres temps, on aurait dit: feuillagisme. On pourrait dire aussi: nuagisme. Mais il y a bien sûr beaucoup plus que des étiquettes: une pure poésie, de celles qu’on ne se lasserait pas de voir le matin en se levant, et le soir avant de se coucher. Et puis la poésie se commente-t-elle?

  17. Merci Henri & François, la maison de Victor Hugo à Guernesey vaut bien un détour sinon le voyage comme il est dit dans certains guides, c’est une autre de ses œuvres.
    La citation sous l’image est écrite sur la pierre dans le jardin.
    La réflexion ébauchée sur la remarque d’Irène et sur le format est sans objet, le bon est celui où l’image s’épanouit.

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.