14 Commentaires
  1. Elles sont bien rigolotes. Et il fallait les photographier! Mais que se disent-elles, en plein océan?

  2. Est-ce une façon de pêcher ou un jeu ?

  3. @ François tchuttttttttt des histoires de filles 😉
    @ Irène beaucoup d’enfants des villages flottants, sur le Tonlé Sap , se servent de ces bassines comme embarcations pour jouer ou passer entre les bateaux qui visitent le lac .Ils ont souvent des serpents de compagnie qu’ils montrent contre quelques billets.Leur vie étant sur l’eau , ils sont très à l’aise dans ces coquilles de noix…

  4. Merci pour les précisions Henri !

  5. J’aime bien ces 2 jeunes personnages totalement indifférents à la présence du photographe.

  6. Si c’est un jeu, ce n’est pas le “grand” huit.
    Toujours le problème des prises de vue en plongée qui écrasent le sujet.

  7. désolé pour l’anonymat.

  8. Hervé la prochaine fois au lieu de faire une prise de vue en plongée , c’est moi qui plonge pour voir si c’est mieux 😉

  9. @ Henri = 😆
    Hervé m’a soufflé ma critique…
    Non, une autre : l’eau pourrait–elle être plus miroitante ?

  10. @ Alain-michel, si je comprends bien la prochaine fois avant de plonger il faut aussi que je cherche un filtre géant pour rendre cette eau boueuse plus cristalline ? 🙂

  11. Si ton idée de plongeon est davantage qu’une formule, voilà un nouveau photographe humaniste qui s’annonce…
    😉

  12. Cette photo me rappelle d’excellents souvenirs de ces pêcheurs qui se risquent dans ces “barques” pour une partie de pêche 😉
    L’angle de prise de vue ne me gêne pas mais l’eau me paraît particulièrement sombre.
    @+

  13. Belle photo de la veine humaniste, le sujet au centre lui va parfaitement

  14. idem @ rvmarec

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.