Ben

19 Commentaires
  1. Un beau cadre pour une toile blanche, un musée de plein air.

  2. En langage militaire, ça pourrait s’appeler une fenêtre de tir. Ici, c’est une ruine après le tir. Saisissant.

  3. Un traitement assez neutre qui n’en rajoute pas dans le pathos mais une image qui me fait penser à pas mal de choses pas forcement gaies, à des temps plus sombres. Bref une bonne image vecteur d’émotions

  4. Oui, sans en faire trop, cette photo à un fort pouvoir évocateur. Elle me fait penser au travail de Tardi sur 14-18

  5. Il ne reste qu’une ruine mais elle semble avoir arrêté le chemin.

  6. A moins d’une erreur de lecture, je crois déceler au bout de la ligne d’arbres à droite, la silhouette d’un pylône.
    Si on la “gommait”, cela rendrait l’image plus intemporelle donc encore plus forte.
    En tout cas, belle métaphore !

  7. Serait-on en train de lotir Stonehenge ?
    Des cages à lapins dans des menhirs séculaires, une honte !
    😉

  8. Moins dangereux que l’urbex , mais tout aussi réussi.
    @Alain-michel tu ne crois si bien dire à voir ce qui se passe sur le site de Carnac à lire ici

  9. Merci à tous de vos retours!
    @OlivMo: Tu veux parler de 14-18 comme rvmarec l’a évoqué? En tout cas, je n’y avais pas pensé (consciemment en tout cas)!
    @Gbertrand: Oui, c’est bien un pylône. Sur la gauche, avant les arbres, il y a aussi un “panneau lumineux” car la 4 voies passe derrière. Je ne trouve pas que cela “gâche” la photo. Cela ajoute un peu de modernité et cela contraste avec le 1er plan.
    @Henri: En effet, c’est moins dangereux, quoique les chiens aux abords des fermes ne m’aiment pas trop! 😉

    J’ai fait une “petite série” sur cette ruine visible sur mon blog: http://benjaminbloyet.blogspot.fr/2013/03/rurex.html (attention, il y a des photos couleurs) 😉

  10. Comme d’autres, j’ai pensé immédiatement à une image métaphorique de la guerre, celle de 14-18 bien sûr, mais de toutes les autres aussi, d’où mon idée de “gommage”.

  11. @ Ben : Oui tout à fait, c’est bien d’un ressenti de cet ordre dont je voulais parler.

    Le pylône situe la photo dans son temps et ne l’empêche pas pour autant de nous faire voyager dans le passé.

  12. J’aurai aimé un ciel de circonstances, bien gris voire noir. Mais l’image est déjà très intéressante comme ça !

  13. Je n’ai pas cette impression d’image métaphorique de la guerre… Plutôt de traces de vie à cet endroit, dans une grande maison ayant accueilli une grande famille… ça y est, mon imaginaire est déclenché, et je réinvente mille anecdotes extraordinaires vécues par une famille ordinaire… La qualité de la photo y est pour beaucoup!!!… 🙂

  14. @Gbertrand et OlivMo: Cela apporte une 2ème lecture à ma photo, mais ce n’était pas mon intention. comme je le disais, c’est plus le contraste qui m’intéressait!
    @Estienne: Il va falloir que j’y retourne qd le temps sera “variable”! En même tps, ça arrive souvent en BZH 😉 Blague à part, je trouve que le ciel “neutre” met plus en valeur la ruine.
    @Plume Moreno: Content que ma photo fasse marcher ton imagination! En plus, ton “interprétation” est plus gaie!

  15. Ah ! c’est en Bretagne, je suis rassuré, pas de tranchées à l’horizon.
    Celui qui a fait l’encadrement de la défunte fenêtre devait avoir une âme de poète que l’image traitée de la sorte met parfaitement en valeur, alors bravo au photographe (et au tireur 😉 ).

  16. Si tu avais pensé à 14-18, tu nous aurais proposé quelques autochromes en lien. 😉
    J’aurais vu plus de chemin et moins de ciel.
    Bien centrée en largeur et le ciel neutre sans dramatisation convient bien.

  17. @hervé: j’espère qu’elle était “droite” à l’origine. C’est plus facile à fermer! 😉
    @Loïs: J’ai hésité pour les “proportions” et j’ai opté pour la ruine au centre de l’image. Je trouvais qu’elle avait un meilleur “équilibre”.
    Merci de vos com’.

  18. A la regarder à nouveau, je trouve qu’il y a un peu quelque chose de “Christique” dans cette photo: une tête, des bras écartelés, des jambes …

  19. @Mr HR: je dois être un catholique “refoulé” alors! 😉

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.