« Le presbytère n’a rien perdu de son charme, ni le jardin de son éclat » (Gaston Leroux)




Claude Boussemaere

photographe amateur cyclique depuis mon premier film Adox avec un Gevabox je suis resté fidèle à la pellicule 120 avant de basculer dans la technique numérique. Comme d'autres de photofloue, j'ai réalisé le photoblog www.cbemol.be/laphotodujour en me basant sur l'article de Réponses Photo. Plus récemment j'ai revu complètement mes différents sites sous l'URL http://www.cbemol.be/photo .
10 Commentaires
  1. “A la française”, un peu dérisoire.Belles tonalités et composition rigoureuse.

  2. Deux jolies petites boules blanches, une façade bien proportionnée, des haies taillées au cordeau, un ordonnancement impeccable. Heureusement, il y a dans le lierre de la maison un petit truc qui empêche qu’on s’ennuie totalement. Ca sauve la photographie.

  3. Une illustration de contes de mauvaises fées. J’adore!

  4. Belle image qui transcrit une atmosphère bien particulière.
    Un endroit où on pourrait s’ennuyer à mourir, mais en ces temps d’agitation perpétuelle, l’ennui représente un luxe inestimable, au point qu’on aurait presque envie d’y habiter. Merci pour cette photo originale.

  5. Une ambiance particulière… D’un rien on a l’impression que l’on pourrait basculer dans un univers fantastique, j’aime beaucoup.

  6. “Meurtres dans un jardin Anglais” ?

  7. Je ne vois pas le rapport avec un presbytère et son jardin de curé.
    La ligne d’arbres du fond mérite un traitement moins dur avec des valeurs plus claires pour apporter de la profondeur.

  8. Un décor à la Marienbad, en plus “touffu”.
    On s’attend à voir entrer les personnages. Et certains n’auraient pas résister à l’envie de les y coller…photographiquement.
    Belle photo.

  9. Un équilibre inhabituel, un charme désuet et un très bon tirage (à mon sens) !

  10. Je rejoins Loïs et son avis sur le traitement du fond de l’image un peu trop marqué à mon avis. Evidemment cela renforce l’aspect surnaturel de ce bâtiment, mais l’effet reste un peu artificiel.
    Ce que j’aime vraiment bien dans cette image c’est aussi l’aspect absurde de cette bâtisse, sans accès et perdue dans son labyrinthe végétal.

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.