12 Commentaires
  1. Un dialogue sur les trains de montagne paraît s’ouvrir. et elles se rejoignent où ces parallèles qui s’enfoncent dans la forêt ?

  2. Rire!!!… Par définition, elles ne peuvent pas se rejoindre cas parallèles… Dans cette direction, elles passent la montagne, elle passent par la gare de Vizzavona, et descendent vers Ajaccio… Ce dialogue me plaît bien, Monsieur HR !!!… 🙂

  3. Pour info, à Ajaccio nous appelons affectueusement le petit train en question, le TGV (Train à Grandes Vibrations)…

  4. On dit aussi “trinighellu”, ce qui en dit long sur la tendresse des corses pour leur petit train et la taille de l’engin…

  5. Rire… C’est vrai!!!… Merci François d’avoir complété l’information!!!…

  6. Qui s’en va ou qui s’en vient, le miracle de la voie unique.
    Ça penche dans les virages !

  7. …Va et vient
    Poursuit son chemin
    Serpentin
    De bois et de feraille
    Rouille et vert de gris
    Sous la pluie…

    Espérons que ce petit train la ne conduit pas vers un aussi funeste destin que celui des Rita Mitsouko
    http://www.youtube.com/watch?v=8q58wHKYs7s

  8. Une photo bien sympathique.
    Le contraste me paraît un poil violent.
    @+

  9. j’aime bien cette image mais je me demande si un carré en retirant la partie de droite ne lui irait pas mieux.

  10. Merci à tous, pour vos commentaires bien sympathiques!!!… 😉
    Henri, merci pour le lien, j’adore les Rita Mitsouko!!!… Toutefois, je peux t’assurer que l’on tient à notre petit train, ne serait-ce que parce qu’il est bien utile pour tous les étudiants qui de Ajaccio, ou de Bastia, l’utilisent toutes les semaines pour “monter” à Corté… quant aux touristes, n’en parlons pas, il est indispensable pour beaucoup!!!… donc on y fait attention… 😉
    Kora, là haut le contraste entre l’ombre et la lumière est très fort également… 🙂
    Michael, je vais tester la proposition… 🙂

  11. Belle ambiance ferroviaire, avec un joli nb

  12. Merci Hervé !!!… 🙂

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.