Belleville, 1970.




Yvap

Musicien, barbu grisonnant, ça s'impose ici ! 😉 Parisien, me remet à la photo après 30 ans de pause. Pour les fanas de technique : Argentique Minolta SRT-101, XGM. X300s, actuellement XD7 et XD5. 21, 28, 35, 58, 100, 200 mm. Actuellement 24, 45, 85 mm. Scan des négatifs, puis traitement avec CS2. mail : cl.pavy"AT"yvap.net
9 Commentaires
  1. A 46 ans son regard n’a sûrement pas changer,j’aime beaucoup.

  2. Je ne sais pas si à cet âge là on est encore totalement innocent. Les enfants sont parfois très cruels …

  3. Quelle force déjà dans ce regard… d’accord avec JMP à propos de son innocence !

  4. Très beau portait d’enfant (je ne sais pas faire, c’est très difficile !), mais je suis d’accord avec JMP et Serge à propos de l’innocence.

  5. Étonnant comme cette esthétique, ce grain, ces gris — je ne sais pas vraiment comment définir ça — rend la date de prise de vue superflue : c’est une photo des années 70, aucun doute !

    (en faisant abstraction de l’auteur qui nous ravît souvent en allant chercher au fond de ses boites à chaussures…)

  6. Très beau portrait, très belles nuances de noir et blanc.

  7. Merci à tous …

    Pour l’innocence, il est évident, ça “saute aux yeux”, que celle là a été déjà sérieusement malmenée !
    Personnellement je le trouve toujours difficile à supporter ce regard.

    Philippe : FP4, 200 Asa dans l’acufine si je me souviens bien.
    C’est l’exemple type de ce que je n’arrive pas à retrouver avec les films actuels dont nous avions parlé à notre réunion de novembre avec Tinange.

  8. un regard adulte dans un corps d’enfant.. il est tres beau ce portrait.. 70 ou pas..

  9. Et l’anorak ? Personne ne parle de l’anorak 🙂

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.