Eric Boumard-Charrier

Si je photographie en chemin, je sais que j'aurais tenté une part du difficile... « Une respiration, pour moi, un mouvement presque vital, prendre une photo, un geste pourtant démocratisé, généralisé et banal aujourd’hui, sauf pour quelques uns… Des milliers de kilomètres parcourus, de reportages sociaux, à des instants de vie dans la rue, des photos et toujours ce lien à l’appareil, l’œil, une extension de mon regard, un fil tendu . J’observe, j’écoute, je laisse la place à l’instinct, ces moments magiques offerts… Jamais lécher, toujours le plus proche du naturel, de cette vérité à l’état pure…capturer l’instant ! »
10 Commentaires
  1. Elephant Man ou camisole.
    Très convaincant.

  2. Le suaire de Nantes! Très fort.

  3. A rapprocher de ‘plus ici!’ .
    Les décibels du hard-rock, des heures durant …

  4. intrigante, presque flippante, mais très réussie!

  5. Une image forte et angoissante !
    Moi aussi j’hésite entre Elephant Man et la camisole.
    @+

  6. Cette disparition progressive du visage, comme happé par la main, est impressionnante.
    La texture voilage et second visage renforce le drame…

  7. Gros impact visuel.
    Tout concourt à la réussite de cette ambiance malsaine (contraste, texture, attitude de la main, flou / net). Bravo, belle maîtrise.

  8. Très belle création, une image qui ouvre la porte de nos esprits pour laisser s’échapper nos cauchemars les plus profonds. Bravo 😉

  9. Un peu trop claire pour être angoissante. J’y vois plutôt quelqu’un qui gratte le nez de l’homme invisible… 😉

  10. Soumettre le prisonnier à une lumière très forte et permanente peut créer l’angoisse.

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.