6 Commentaires
  1. Contrairement à la n°5, dans celle-ci tout me va! Compo et contraste nickel!

  2. Merci des commentaires.

    Je pense, en toute humilité, qu’à moins d’être une exception, une personne essayant d’élaborer une série n’est pas uniforme. Et tant mieux.
    D’ailleurs, si j’ai un jour le bonheur d’exposer, je pense que je m’appuierai sur vos avis pour faire une sélection. Mais pas que. Je prends l’exemple de l’image “5”, à propos de laquelle tu trouve qu’elle penche et que le second plan manque de visibilité. Je défend ma vision et mon cadrage en t’orientant vers la droite de l’image qui est bien verticale et où le regard vient buter pour descendre sur le sujet principal. Le plus important est dans le premier plan. Ces papiers divers, feuille de paie, plan industriel, journal, sont là pour rappeler le passé, la trace laissée par des administratifs, des ouvriers et l’arrière-plan est laissé volontairement dans le noir, l’abandon, le néant.
    Voilà pourquoi je ne toucherai pas à l’image “5”. Elle correspond à ce que j’ai voulu montrer.

    Que t’chaô.

  3. Mon problème dans vos photos c’est que je ne vois pas ce que vous voulez montrer dans ces friches. Les séries sur les friches commencent à se multiplier, certains optant pour la richesse de la palette (point de vue “esthétique”), d’autres pour une vision apocalyptique, d’autres pour la nostalgie de ce qui n’est plus, etc… Dans vos photos, je ne vois pas de point de vue.

  4. Je n’ai pas de point de vue. Je suis partagé par ce que je vois. J’éprouve de la tristesse devant tant de gâchis, et de l’émerveillement par cet univers graphique. A chacun d’y trouver ce qu’il y recherche, pour peu qu’il s’y arrête. Le but est pratiquement atteint car vous me laissez des commentaires ce qui me suffit. Ces images ne vous laissent pas totalement indifférents.

    Merci,

    Que t’chaô.

  5. J’aime beaucoup cette photo pour l’usage du reflet et son contraste équilibré par de beaux gris dans le reste du batiment !

  6. J’aime l’esthétique de cette photo bravo

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.