Charlotte Yonga, Paris photo 2011

 

 




Bernard Lvq

La photo, un regard au-delà des mots et un partage
4 Commentaires
  1. Merci Irène, au moins tu t’y ai intéressée … 😉

  2. J’aime bien la partie haute et la partie basse, mais pourquoi ensemble ? Quel est le lien ?

  3. Merci pour la question Estienne

    Pourquoi ensemble ?
    Peut-être (je ne sais pas forcément tout expliquer) parce qu’ils représentent deux photographes aux extrémités de la chaîne des âges et que tous les deux ont une grande générosité et sensibilité. Deux photographes de grande qualité.

    Je ne m’attends pas forcément à un coup de cœur ou des critiques (bien que…) sur la qualité technique de mes photos, plus des “retours” sur le monde de ces photographes.

    Gilbert Garcin, je le croise régulièrement sur les salons et j’ai très grand plaisir à me noyer dans son monde. C’est étonnant comme les visiteurs passent sans se retourner (ou si peu) devant ce ‘petit’ vieux monsieur d’allure assez banale, alors qu’ils vont courir et bousculer tout le monde sans retenue dès qu’il y a une vedette médiatique … Laguer. ou autre 😉

    Charlotte Yonga je l’ai croisé lors de ce salon, dans l’espace SFR JEUNES comme étant leur coup de cœur, et là j’ai pu assister à une interviews qu’elle donnait … et j’ai pu approcher sa démarche très intéressante.

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *