juillet 1992, Nikon F, Ilford HP5, Négatif scanné




philippe morel

Sculpteur de métier, mais passionné de photo depuis toujours... Mes premieres photos ont été faites vers 6 ans avec un "brownie flash" de chez kodak, offert par mon père. J'avais eu auparavant une "boite" de chez lumière, je crois, mais je l'avais démontée sans espoir de la voir fonctionner un jour... La sculpture est venue beaucoup plus tard.
10 Commentaires
  1. Juillet 1992, Nikon F, Ilford HP5, Négatif scanné… fascinant ! oui, vraiment ! ça manquait au nombre de mes ennuis…

  2. J’adore! Et je découvre que c’est le grain et le rendu du négatif qui me séduit. Je crois que je vais remettre les mains dans le D76… Merci Philippe 🙂

  3. Ce négatif a été développé dans du Microphen, C’est vrai que ce rendu est difficilement imitable en numérique, malgré des logiciels comme DXO.
    Je songe d’ailleurs faire l’acquisition d’un moyen format argentique,mon vieux Pentacon6 ayant rendu l’âme depuis belle lurette.

  4. @ Philippe Morel : Effectivement, l’argentique en moyen format conserve ses particularités et que dire du grand format !
    Je travaille à la fois en argentique petit et moyen format et en numérique et cela me semble de plus en plus des moyens d’expression différents.

  5. Beau rendu, le grain bien sur homogène, pas pret de changer d’opinion même si j’ai un E401 dans le fond de mon sac, aujourd’hui c’est encore l’OM2 qui était de sortie.
    Il y aurait bien quelques petits pinaillages de composition mais sans grand intérêt, c’est une belle image qui mérite d’étre tirée sur Baryté en grand format pour le plaisir de toucher la texture de ce papier.

  6. tres beau.. irreel..

  7. Je m’interroge sur cette photo… C’est déjà ça !

    Par contre, je suis sûr, comme Eyeimagine (que ce soit lui ou pas 😉 que les précisions techniques n’ont aucun intérêt ! Et même qu’elle nuisent à l’image, comme l’étiquette sur une belle chose que l’on vient d’acheter 😉

  8. Pas d’accord Tristan, les renseignements techniques ont pour moi beaucoup d’intérêt et je ne les considère pas comme de simples étiquettes. Certain matériel d’ailleurs peut expliquer certains choix, (cadrage, grain, matière), et je suis, au contraire de toi, toujours trés curieux de savoir comment une photo a été faite, même si la sensibilité, la composition, l’originalité priment, sur le côté pûrement technique. Je continuerai donc a indiquer ces renseignements pour ceux que cela intéresse .

  9. Je tombe sur celle-ci… Atmosphère, atmosphère!…

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.